Chaque semaine, TC Media invite les candidats à l’élection partielle dans Verdun à exprimer leur point de vue sur différents enjeux locaux. Leur réponse est publiée tel quel. Leur participation n’est pas obligatoire. Pour cette troisième semaine, nous avons voulu aborder avec eux une question d’ordre environnemental.

Avec l’aménagement de la plage urbaine et l’augmentation des activités nautiques comme le surf ou la voile sur le fleuve, les Verdunois se réapproprient de plus en plus leurs berges. Quelles mesures peuvent être prises par le député de Verdun pour assurer la sécurité des usagers et le respect de l’environnement, notamment en ce qui a trait à la qualité de l’eau.

David Cox, Parti vert du Québec
Non seulement le gouvernement fédéral a aboli la protection de nos cours d’eau avec le projet de loi C-45, mais les trois grands partis politiques au Québec s’entendent pour autoriser la fracturation du sol afin d’extraire le gaz de schiste dans la vallée du Saint-Laurent et le pétrole de schiste sur l’île d’Anticosti!
À travers le Québec nos cours d’eau sont sous attaque ! Le Parti vert du Québec propose une gestion supérieure de nos eaux usées. Présentement, la plus grande proportion des boues issues de nos eaux usées sont incinérées. Nous croyons que le Québec devrait démarrer et subventionner une industrie de biogazification. Cette technologie nous permettrait d’extraire le méthane de nos matières résiduelles, ce qui nous permettrait de réduire nos besoins en énergies fossiles, et nous permettrait aussi de créer des emplois dans l’industrie du recyclage. Plus d’emplois et d’eau potable: une situation avantageuse.

Frédéric Dénommé, Option nationale
Option nationale a fait de la protection de nos cours d’eau le thème principal de cette campagne. Pour bloquer Énergie Est, il faut faire l’indépendance, maintenant.

D’autres partis vous diront qu’ils sont également contre Énergie Est. Mais il n’y a qu’une seule façon de s’assurer que jamais notre fleuve et nos magnifiques berges ne soient saccagés, c’est en se donnant le plein contrôle de notre territoire. Nous savons que le Canada n’hésitera pas à utiliser les plus hauts recours pour nous imposer leur scénario et leurs structures avant 2022.

Voici des éléments fondamentaux du programme Option nationale:

– Refusera tout transport du pétrole issu des sables bitumineux sur son territoire.

– Déclarera l’eau et les terres agricoles patrimoine national.

Nous sommes le seul parti avec un engagement clair à réaliser l’indépendance dans le mandat. Les conséquences d’un incident environnemental avec un oléoduc pétrolier sont trop grandes pour ne pas agir.

Richard Langlais, Parti québécois
Vous souvenez-vous du « flushgate »? Le 11 novembre 2015, la Ville de Montréal a déversé 4,9 milliards de litres d’eaux usées non traitées dans le Saint-Laurent. Les Verdunois n’ont pas apprécié la situation à cause de l’impact environnemental et de l’absence de communication pour les avertir.

La règlementation en matière de traitement des eaux usées étant de compétence provinciale, je m’engage, si déversement, à obliger les villes à informer les communautés riveraines. Aussi, j’interdirai ce type de déversement près de la future plage.

L’autre enjeu est la navigation de plaisance. Le fleuve est une voie navigable de juridiction fédérale et la future plage sera aménagée dans un secteur sans balise ni bouée de navigation. Une cohabitation sécuritaire entre les usagers de la plage et les navigateurs est indispensable. Je proposerais de baliser un chenal jusqu’au Vieux Port.

Ces dossiers sont prioritaires au Parti Québécois et particulièrement pour Verdun.

Ginette Marotte, Coalition Avenir Québec
Géographiquement parlant, Verdun bénéficie d’atouts importants qui ont contribué et qui contribueront encore à son développement économique. Le projet de plage municipale et l’augmentation des activités nautiques permettent à la population de se réapproprier les berges. Verdun devient de plus en plus une destination estivale nautique et ce, à quelques minutes du centre-ville. Cependant, ce développement doit se faire dans le respect de l’environnement. C’est d’ailleurs ce que le Projet Saint-Laurent, le plan économique déposé par la CAQ, prévoit.  Il souhaite miser sur les forces, sur la créativité et sur l’innovation afin de dépolluer le fleuve, d’attirer le tourisme et de réhabiliter nos espaces bleus.  Comme députée, je m’assurerai que les principes du Projet Saint-Laurent soient en harmonie avec les orientations municipales afin de réaliser ensemble ces grands projets pour notre communauté.

Véronique Martineau, Québec solidaire
Pour assurer le respect de l’environnement et éviter la contamination de notre fleuve, je m’opposerai à tout développement de la filière pétrolière et je favoriserai le développement des énergies renouvelables et non polluantes.

D’un point de vue préventif, je vais faire la promotion du programme « Nager pour survivre » dans les écoles de Verdun, programme qui enseigne aux jeunes à réagir dans le cas d’une chute à l’eau.
Je m’engage également à appuyer le programme provincial « Environnement-Plage », qui informe la population sur la qualité bactériologique des eaux de baignade.
Je vais travailler en collaboration avec le milieu communautaire et l’aider à participer au « Programme Interactions communautaires » qui vise à conserver et améliorer l’écosystème du Saint-Laurent en y réduisant l’impact humain.

Isabelle Melançon, Parti libéral du Québec
Nous sommes privilégiés d’avoir un accès au fleuve et à de si beaux parcs sur ses rives. C’est une richesse qu’iI faut chérir et préserver pour tous les Verdunois.

Comme députée de Verdun, j’entends travailler avec les élus et organismes, dans le respect de leurs compétences respectives, pour sensibiliser les citoyens de la circonscription à ce patrimoine et les amener à adopter des comportements responsables et sécuritaires SUR et AUTOUR des plans d’eau. À cet égard, je me suis engagé à mettre sur pied une table de concertation qui sera un excellent outil. Pour ce qui est de la qualité de l’eau, je ferai miennes les préoccupations des Verdunois afin de les inscrire dans l’action gouvernementale.

Je serai une députée présente et rassembleuse, capable d’exercer un leadership dans la communauté, pour que les Verdunois puissent continuer d’exercer des activités nautiques sur le fleuve et fréquenter ses berges en toute confiance.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus