Archives/TC Media Mairie d'arrondissement de Verdun.

Pendant l’année qui commence, Verdun verra de nombreux projets se réaliser. Logements communautaires, sécurité alimentaire, loisirs, festivités, le maire Jean-François Parenteau nous a confié ses ambitions pour l’arrondissement.

On sait déjà que l’ouverture du lieu de diffusion culturelle à l’édifice Guy-Gagnon et l’inauguration de la plage urbaine, à l’arrière de l’Auditorium, devraient avoir lieu en 2017. Le premier est prévu d’ici l’été et le deuxième, pour l’automne. Mais un autre projet près des berges sera annoncé dès le début de l’année.

«On va travailler à même les Serres municipales avec un organisme qui est déjà bien structuré. On veut former les gens en agriculture urbaine à partir des semis, en passant par la culture et la transformation jusqu’à l’assiette», révèle le maire Parenteau, sans plus de précision.

Selon ce qu’a appris le Messager, l’arrondissement travaillerait en partenariat avec la Coopérative abondance urbaine solidaire (CAUS), un regroupement citoyen verdunois encourageant l’agriculture en ville, et Semis urbains, une compagnie spécialisée dans les potagers biologiques urbains, donc sur de petits espaces.

L’objectif premier est d’assurer la sécurité alimentaire du secteur. «Tu ne peux pas mourir de faim quand tu as un lopin de terre. Et de la terre, on en a à Verdun», fait valoir M. Parenteau. On devrait en connaître davantage lors de l’annonce officielle en début d’année.

L’agriculture sera également mise en valeur à L’Île-des-Sœurs avec l’agrandissement et le réaménagement des jardins communautaires.

Logement communautaire
Avec la volonté réunie des trois paliers gouvernementaux de voir naître un grand projet immobilier en logement social à Verdun, il y a fort à parier qu’une première pelletée de terre pourrait être donnée en 2017.

«Le problème avec les logements communautaires, c’est toujours dans le passage du flambeau d’un palier décisionnel à un autre. Là, on va s’assoir ensemble. C’est plus facile à organiser», souligne le maire.

Réunis le 17 décembre au Comité d’Action des Citoyens de Verdun (CACV), Jean-François Parenteau, les députés Isabelle Melançon et David Lametti ont pu discuter de ce que chacun pouvait faire pour qu’une construction voit le jour plus rapidement.

«Chacun est reparti avec ses devoirs et on se reverra en février», relate le président du CACV, Serge Ouellet.

Transports et environnement
La collecte des résidus alimentaires, élargie récemment aux immeubles résidentiels de moins de huit logements, atteindra en 2017 le milieu institutionnel. Les écoles, les hôpitaux et les centres d’hébergement auront tous leurs bacs.

L’objectif à moyen terme du maire est de l’étendre éventuellement aux commerces, ce qui en ferait une collecte universelle.

«Il faut que ça entre dans les us et coutumes des gens. Je suis sûr que je vais arriver à convaincre les commerçants d’embarquer», assure-t-il.

Les conclusions du Plan local de déplacements, auquel les Verdunois ont participé pour régler les divers problèmes de circulation en voiture, à pied ou à vélo, seront implantées à partir de cette année.

La mise en place des différentes mesures retenues s’étalera sur cinq ans, mais la direction générale qu’il prendra est déjà connue.

«On veut changer l’équilibre entre l’automobile et les autres modes de déplacement», résume le maire Parenteau.

Les premières zones visées seront les abords des différentes écoles de l’arrondissement, qui doivent être sécurisées en priorité.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus