Andréanne Moreau/TC Media La députée de Verdun, Isabelle Melançon, a remis aux directeurs du CHAPOP, de Toujours Ensemble et de L'Ancre des Jeunes les lettres du ministère de l'Éducation confirmant l'augmentation de leur financement.

Verdun obtient une part importante des 9 M$ que Québec ajoute au budget du Programme d’Action communautaire sur le terrain de l’éducation (PACTE). Trois organismes recevront 213 000$ de plus que dans les années précédentes.

L’augmentation est substantielle, représentant presque le double du financement reçu par le PACTE auparavant à Toujours Ensemble, l’Ancre des Jeunes et le Chantier d’apprentissage optimal (CHAPOP), ce dernier, récemment accrédité par le ministère de l’Éducation, emménagera bientôt au-dessus de la librairie de Verdun, rue Wellington.

«On n’avait jamais connu une telle augmentation depuis 2008. C’est loin d’être banal», soutient la directrice générale de L’Ancre des Jeunes, Daphné Mailloux-Rousseau, qui y voit un lien direct avec les visites du ministre de l’Éducation, Sébastien Proulx, dans l’arrondissement. Il a alors été à même de constater le travail des organismes et leurs besoins.

Il s’était rendu à Verdun à l’invitation de sa collègue, la députée Isabelle Melançon. «Je suis juste un maillon dans la chaîne, mais je m’étais engagée à agir pour lutter contre le décrochage à Verdun. Et je crois qu’en les rencontrant, M. Proulx a eu le même coup de cœur que moi pour ces organismes», fait valoir l’élue verdunoise.

Le ministre Proulx sera d’ailleurs présent à la soirée-bénéfice de L’Ancre de Jeunes, le 12 avril.

Effets concrets
Alors que la majorité du financement des organismes pour la persévérance scolaire vient de demandes de subventions par projet, cette enveloppe est dédiée presque entièrement à leur mission de base.

«Ça va directement à l’ADN de nos organismes, à leur colonne. C’est très rare. Ça va nous permettre de ne pas nous cantonner à la réussite scolaire, à avoir une vue d’ensemble. Ces jeunes-là n’ont pas juste décroché de l’école, ils ont décroché de la société. Ça prend plus que de l’aide aux devoirs pour les aider», souligne Mme Mailloux-Rousseau.

Du côté de Toujours Ensemble, l’investissement permettra de réduire le ratio éducateur/élève pour le primaire, le faisant passer de sept à des groupes de 4 ou 5 enfants. «On le sait, un suivi très personnalisé fait toute la différence pour les jeunes. Ça augmente considérablement leurs chances de réussite», explique Bineta Ba, directrice de Toujours Ensemble.

Les sommes remises par le gouvernement peuvent également avoir un effet d’entraînement auprès de donateurs privés puisqu’elles valident en quelque sorte le bien-fondé des organismes.

Subventions additionnelles

  • Toujours Ensemble: 55 000$
  • L’Ancre des Jeunes: 83 000$
  • CHAPOP: 75 000$

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!