Gracieuseté Les graphiques ont un style naïf, avec leurs couleurs vives et leurs contours marqués.

Pour faire le pont entre modernité et histoire, entre personnes âgées et adolescents, les créateurs numériques verdunois Thomas Gaudy et Stéphanie Akré ont eu l’idée d’un spectacle nouveau genre, Verdun transgénérationnel. Sous la forme d’un jeu vidéo documentaire, ils invitent les spectateurs à voyager dans les souvenirs de résidents et à s’affronter amicalement pour tester leurs connaissances.

Sur scène, quatre joueurs sélectionnés parmi le public évolueront dans des décors créés par des jeunes de l’arrondissement, dans un style simple, presque naïf, avec ses grands traits. Dans un monde orné d’éléments qui se retrouvent partout dans Verdun comme des boîtes aux lettres, des lampadaires ou des bancs publics, les avatars iront à la rencontre de personnages prêts à livrer leurs souvenirs.

Ces témoignages ne seront toutefois pas confiés sans être mérités. Les joueurs, avec l’aide des spectateurs, devront répondre à diverses questions de culture générale au sujet de l’arrondissement pour les connaître.

Évolution
L’arrondissement a beaucoup changé et plusieurs s’en souviennent. Des chevaux dans la rue Wellington à la création de la radio locale, CKVL, en passant par l’aménagement des berges et de L’Île-des-Sœurs, les sujets ne manquent pas.

Il y a pour l’instant près de 70 témoignages, provenant d’une quarantaine de participants, mais les créateurs du jeu espèrent en obtenir toujours plus et augmenter considérablement leur répertoire d’ici la cinquième et dernière représentation, en septembre.

«Plus on y travaille, mon épouse et moi, plus on se rend compte qu’il y a plein d’aspects à couvrir. On ne veut pas en oublier, mais surtout, on veut que le projet soit vivant, qu’il continue à évoluer au cours des prochains mois jusqu’à l’étape finale», fait valoir M. Gaudy.

Cette dernière étape, c’est la remise à tous les Verdunois qui le désirent de ce jeu, développé au fil des rencontres. Chacun pourra donc l’explorer et le découvrir en entier dans son propre salon, puisque les spectacles ne pourront bien sûr révéler tous les souvenirs racontés pendant leur durée prévue de 60 à 90 minutes.

Cinq représentations

  • 8 juin, Centre culturel de Verdun, 19h30
  • 13 juillet, Centre Elgar, 19h30
  • 25 août, plancher de danse des Serres municipales, 19h30
  • 8 septembre, Maison Nivard-de-Saint-Dizier, 19h30
  • 15 septembre, Centre Elgar, 19h30

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!