Gracieuseté Le prochain look de l'Aditorium de Verdun.

Le chemin a été long et ardu avant que la rénovation de l’Auditorium de Verdun ne s’amorce, mais le processus est enfin commencé. L’appel se terminera le 16 juillet. Le contrat devrait donc pouvoir être octroyé au conseil du 5 septembre, donnant le coup d’envoi aux travaux.

«C’est un des premiers dossiers qu’on a eu à traiter à notre entrée en poste en 2013», raconte le maire, Jean-François Parenteau.

À l’époque, plusieurs propositions étaient sur la table. Mais aucune n’était satisfaisante à ses yeux, puisqu’elles impliquaient toutes la démolition de l’édifice actuel et la reconstruction d’un nouvel aréna d’environ 1500 places.

«Pour moi, c’était inacceptable. J’en ai fait un combat personnel. Après tout, la politique est éphémère, mais l’Auditorium va rester probablement un autre 75 ans. Je pense que j’aurais pleuré de voir un petit aréna à sa place», avoue l’élu, qui a de nombreux souvenirs des parties que lui-même et ses fils ont joué dans l’édifice.

Long processus
Le projet présenté au conseil d’octobre 2015 a peu changé. Les plans comportaient déjà la conservation l’aspect patrimonial de l’édifice et du nombre de places assises.

Des analyses ont été effectuées afin de s’assurer que, derrière le parement d’aluminium brun, la façade de brique pouvait être restaurée.

La démolition et le déplacement de six mètres de l’aréna Denis-Savard était aussi prévu afin de permettre l’agrandissement des chambres de joueurs.

La nouvelle plage a toutefois créé de nouveaux délais.  Afin d’intégrer ce nouvel attrait, de respecter les études d’impacts environnementaux et de profiter de tout le pôle, les plans ont dû être redessinés.

Le coût des travaux, d’abord estimé à 26 M$, grimpera probablement, étant donné la date d’inauguration repoussée. La construction ne sera plus complétée cette année à temps pour les festivités du 375e anniversaire de Montréal.

Événementiel
L’arrondissement souhaitait établir un partenariat avec une entreprise en événementiel pour redonner à l’Auditorium sa vocation de salle de spectacle.

Pour garder une salle de 4000 places, il a fallu faire la preuve que les revenus pour la tenue d’événements seraient au rendez-vous alors même que plusieurs études affirmaient que le nombre de salles était suffisant sur l’île.

«Je suis sorti dans les médias pour dire que je voulais ramener les spectacles à l’Auditorium. Je voulais voir si j’aurais une réponse, raconte M. Parenteau. Evenko, Sportscene, Tribu, tous les promoteurs nous ont approchés.»

Par ailleurs, les ambitions environnementales du maire Parenteau ont été revues à la baisse puisqu’il vise désormais une certification LEED Argent (Leadership in Energy and Environmental Design) tandis qu’il espérait une certification Or en 2015.

Relocalisation des associations sportives
Les équipes de hockey mineur et le club de patinage artistique ont été relocalisées pour la saison qui vient de se terminer, puisque les élus espéraient pouvoir amorcer les travaux à l’Auditorium rapidement. Chacun savait que l’exil serait de deux ans.

Grâce à un partenariat avec l’arrondissement du Sud-Ouest, les clubs ont été accueillis chez leur voisin. L’entente prévoit qu’à leur tour, les équipes du Sud-Ouest évolueront dans le nouvel Auditorium pendant que leurs propres arénas seront en travaux.

Le maire estime que les jeunes sportifs pourront effectuer un retour en 2019, comme l’échéancier original le prévoyait.

Afin de compenser pour les inconvénients, les associations sportives n’ont pas eu à payer pour la location des glaces cette année.

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!