Patrick Sicotte/TC Media À Verdun, les modes de transport actifs comme la marche et le vélo sont les plus utilisés par les citoyens pour leurs déplacements à l'intérieur de l'arrondissement.

Davantage de traverses piétonnes, des mesures pour réduire la vitesse et une hiérarchisation des pistes cyclables selon le modèle néerlandais font partie du tout premier Plan local de déplacements (PLD) de Verdun. Cette ligne directrice guidera toutes les opérations d’aménagement pour les cinq prochaines années. Les citoyens peuvent déjà en voir les premiers effets.

Le plan élaboré par l’arrondissement diffère de ce qui s’est fait ailleurs à Montréal. Alors que ces documents, souvent abstraits, ne servent qu’à guider les employés, celui-ci comporte plusieurs éléments très concrets.

Sa mise en place est déjà entamée aux abords des écoles, considérées comme prioritaires, pour sécuriser les corridors scolaires avant la rentrée. Pour le reste des mesures, certaines seront installées au printemps alors que d’autres se feront au fur et à mesure de la réfection des rues. Le plan sera réétudié tout au long de son implantation, en prenant en considération les résultats et les remarques des citoyens.

L’avis des Verdunois avait été sollicité l’an dernier lors de quatre consultations, dans chacun des quartiers, afin de déterminer les priorités.

 

Écoliers d’abord
Les premières mesures, installées autour des écoles primaires et secondaires de l’arrondissement, font déjà une grande différence, selon les enseignants. En plus des traverses piétonnes en forme de crayon, des dos d’âne ont été aménagés sur les rues à proximité, permettant de réduire la vitesse des véhicules.

Des panneaux d’arrêt attendus depuis longtemps ont également été mis en place, réduisant les risques de collision à certaines intersections ciblées comme devant les écoles Riverview et Beurling ou au coin de la 1re Avenue et de la rue de Verdun.

«L’objectif est que les automobilistes, quand ils entrent dans une zone scolaire, sentent immédiatement une différence et soient naturellement portés à lever le pied. Pour y arriver, il fallait plus que de simples panneaux», explique Marie-Eve Brunet, conseillère d’arrondissement et responsable du comité de circulation et sécurité publique.

Des saillies de trottoir seront ajoutées au printemps dans les zones scolaires. Des mesures d’apaisement seront mises en place à la même période aux abords de la future école Crawford, avant son ouverture prévue pour la rentrée 2018.

Face à l’Académie Beurling, sur le boulevard Champlain, un trottoir sera ajouté du côté du canal de l’Aqueduc et la piste cyclable sera déviée plus bas pour se rapprocher de celui-ci.

 

Tous à vélo
L’arrondissement souhaite adopter le modèle néerlandais pour la gestion de ses pistes cyclables. En d’autres termes, celles-ci seront hiérarchisées selon l’utilisation, utilitaire ou récréative, qu’en font les citoyens.

Des modèles d’aménagement différents se prêteront aux différents usages: plus de courbes et de chicanes pour le récréatif, des lignes directes et rapides pour les transports quotidiens.

La piste des berges sera donc davantage touristique, moins propre à la vitesse, alors que celles qui longent le boulevard LaSalle et le canal de l’Aqueduc seront destinées à la circulation de transit rapide. Les rues Galt, de l’Église, Verdun, Woodland et Crawford seront elles aussi traitées comme des axes principaux.

Des projets pilotes seront mis en place dans chacun des quartiers dès l’année prochaine afin de s’assurer de leur pertinence. L’axe boulevard LaSalle/Henri-Duhamel/Gilberte-Dubé, les rues Galt, de l’Église et Wellington ainsi que le quartier Crawford Park verront de nouvelles initiatives bientôt.

Virages sécurisés avec des bollards, sas vélos aux intersections, zones tampons entre les pistes et les voitures et ronds-points font partie des aménagements qui seront installés.

 

Vie de quartier
«On veut des quartiers conviviaux, tranquilles, qui favorisent les rencontres citoyennes», soutient Marie-Eve Brunet. Pour y arriver, le PLD compte diverses mesures pour le verdissement, mais aussi pour l’aménagement des ruelles.

Diverses surfaces seront étudiées. On pourrait donc voir bientôt des ruelles en béton ou alvéolées, afin de permettre à l’herbe d’y pousser.

Des campagnes de sensibilisation seront également mises en place afin que les automobilistes cessent de les utiliser comme voie de transit.

 

Spécial Wellington
La rue Wellington n’est pas comme les autres. C’est pourquoi une grande consultation publique sera lancée avec les citoyens et les commerçants afin de déterminer la façon dont elle sera aménagée. Sens unique? Rue piétonne? Piste cyclable? Toutes les options seront envisagées.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!