TC Media - Josie Desmarais Le maire d'arrondissement Jean-François Parenteau quitte Équipe Coderre pour intégrer le comité exécutif.

Le maire de l’arrondissement de Verdun Jean-François Parenteau siégera au comité exécutif à titre de responsable des dossiers sur l’environnement, l’approvisionnement et les services aux citoyens. Pour ce faire, il a décidé de se désaffilier d’Équipe Coderre et de devenir indépendant.

«On m’a proposé devenir le chef de l’opposition à l’hôtel de ville de Montréal, mais je l’ai décliné, soutient Jean-François Parenteau. On m’a ensuite offert de siéger au comité exécutif et pour moi, c’était un privilège incroyable. Projet Montréal n’a pas exigé que je quitte mon parti. Il m’a demandé de ne pas siéger au caucus, ce que je trouve tout à fait logique.»

Le maire assure que dans le cas contraire, il aurait été l’intrus de part et d’autre. Par exemple, en écoutant la motion mise en place par le caucus d’opposition puis en étant également présent lors de la formulation de la réponse du conseil exécutif.

Son chef, l’ex-maire Denis Coderre, a été défait aux dernières élections municipales, mais M. Parenteau n’a pas l’intention de recréer un autre parti. Son intérêt n’est pas non plus de joindre les rangs de Projet Montréal, préférant être au service des citoyens.

«Aujourd’hui, en étant indépendant, je suis entièrement à l’aise avec ce choix. En fait, à partir du moment où j’ai pris ma décision et plus je suis assis dessus, mieux je suis», confie M. Parenteau.

Responsabilités

Le maire de Verdun se réjouit d’avoir hérité de dossiers qu’il mènera de front, autant pour la ville-centre que pour son arrondissement. «J’ai des idées en masse, comme la centralisation et décentralisation, le déneigement, le service 311, énumère-t-il. Je suis un homme d’action qui aime livrer des choses de façon concrète et là, je suis amplement servi.»

Sa précédente expérience au service de l’eau au comité exécutif en tant que conseiller devrait lui être utile. Il connaît bien le fonctionnement et une partie des enjeux.

Jean-François Parenteau compte passer entre deux et trois jours par semaine à la ville-centre et s’appuyer sur son équipe pour l’aider à avancer dans les différents projets.

Réactions
Les conseillers de l’arrondissement lui apportent leur appui. «Je pense que sa décision a vraiment été prise dans l’intérêt des Verdunois, donc je trouve que son geste est courageux et tout à fait justifiable», commente Pierre L’Heureux.

Pour sa part, il compte rester dans le parti lancé par Denis Coderre où il décrit le travail à mener comme étant enthousiasmant. «Le parti n’existait pas vraiment, il n’y avait pas de structure, explique le conseiller du district Champlain – Île-des-Soeurs. Il faut que l’on se constitue maintenant et ça devrait prendre quelques mois. D’ici là, on va faire un bon travail d’opposition.»

La priorité de M. L’Heureux est que le parti en devenir respecte la vision qu’il a pour la ville et ses résidents.

Le constat est le même pour Véronique Tremblay, qui comprend la décision de M. Parenteau et sa volonté de faire avancer les choses. Elle précise qu’en tant que conseillère, son intérêt est différent donc elle garde sa position.

«Équipe Coderre est un parti à reconstruire, ce qui peut amener de belles opportunités et un bon apprentissage, déclare-t-elle. Il y a un beau noyau de compétences, donc pour le moment c’est « business as usual ». Si à un moment donné il y a un chef et que cela ne me convient pas, alors on avisera.»

L’ensemble des élus de Verdun se retrouveront lors de leur premier conseil d’arrondissement, le 5 décembre.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!