Verdun fait partie des deux arrondissements où on retrouve le plus de chats errants et où les signalements sont en hausse en hiver. Le Refuge pour chats a organisé dimanche sa première journée d’adoption de l’année.

Une quinzaine d’animaux ont été présentés au centre communautaire Marcel Giroux en vue de trouver un foyer permanent. Sur les tables, chaque cage arbore un carton avec la description de son occupant. Certaines des familles d’accueil ont aussi choisi d’accompagner le chat.

C’est le cas d’Argyle qui porte le nom de la rue où il a été trouvé et qui a été accueilli temporairement chez Alyssa Morshead et Jacob Sutton. Ils sont deux grands amoureux des chats, mais ne se sentent pas prêts à s’engager pour les 15 prochaines années. C’est donc une alternative qu’ils ont choisi et fait leur bonheur depuis près de deux ans.

«C’est important d’être présents aux journées d’adoption, car ça met le chat plus à l’aise donc on augmente ses chances d’être choisi. En plus, Argyle est vraiment stressé et ne se montre pas sous son meilleur jour, alors on va pouvoir décrire son caractère habituel. Quand ils sont choisis, on est tristes parce qu’on s’est attachés, mais on sait que c’est le mieux pour lui et nous on va pouvoir aider d’autres chats», témoigne le couple.

Le week-end dernier, la moitié des animaux ont ainsi été adoptés. Il en reste encore 75 qui ont été signalés et pris en charge par l’une des 25 familles d’accueil du Refuge pour chats. L’organisme à but non lucratif cherche de nouvelles familles d’accueil pour pouvoir accepter plus d’appels. Ses besoins se font également ressentir du côté des bénévoles, principalement pour le transport des chats et les photographies en vue d’une adoption.

Partenaires
Le Refuge pour chats a eu samedi son premier encan virtuel grâce à l’artiste peintre Natasha Henderson qui a offert trois de ses toiles. Quelque 290$ ont ainsi été récoltés et serviront à payer des soins chez le vétérinaire.

«On accepte tous les dons, car notre orientation première est d’être un refuge sans euthanasie et cela implique d’accueillir des chats qui sont parfois très mal en point, souligne la chargée des communications, Nicole Bouthillier. Notre objectif est de les faire adopter alors on ne peut pas demander aux intéressés de payer tout ce qu’ils nous coûtent en soins.»

Ce type d’événement permet également de faire connaître l’organisme. Des donateurs corporatifs sont à présent recherchés pour recueillir davantage d’argent.

«On reçoit aussi de Verdun une subvention annuelle de 5000$. Mon souhait cette année est que le Refuge pour chats devienne un partenaire fournisseur auprès de l’arrondissement, car on rend un service à la communauté», ajoute Mme Bouthillier.

Chaque année, l’organisme vient en aide à près de 200 animaux.

Les journées d’adoption ont lieu toutes les deux semaines de 10h à 15h au centre Marcel Giroux (4501, rue Bannantyne).

Pour plus d’infos.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!