Le Verdunois Antonio Samson se rendra aux Jeux FADOQ afin de garder son titre aux 10 km de course à pied. Sa conjointe, Louise Harel, participera également dans le volet compétitif et expérimentera en plus le rôle de bénévole en natation. Près de 500 participants de plus de 50 ans sont attendus à l’une des onze disciplines qui offrent en plus un volet participatif.

En collaboration avec le Défi du YMCA, les Verdunois se rendront le 5 mai au parc Jean-Drapeau. Ils font partie de ceux qui étaient au rendez-vous, il y a trois ans, lorsque les Jeux FADOQ ont ajouté cette discipline au programme et ils apprécient l’engouement des participants qui sont de plus en plus nombreux chaque année.

«Quand j’entends la cloche, je cours comme un fou parce que je suis compétitif, s’enthousiasme Antonio Samson. Je vais encore essayer de gagner cette année et je vise les 50 minutes. Ça dépendra de qui viendra parce que lors de mes courses régulières, je ne gagne pas tout comme ça.»

Louise Harel était la seule dans la catégorie des 60-69 ans, donc son intérêt est un peu différent cette année. «Je serai bénévole chronométreuse à la natation. J’ai une amie qui concourra et c’est vraiment une championne. J’aurai le plaisir de la voir nager. Je vais également faire de la course à pied et du tennis», ajoute-t-elle.

Diversité
«À 49 ans, j’ai commencé à faire du cholestérol et j’ai décidé de me prendre en main. Je me suis mise à la course à pied toute seule, puis quand j’ai réussi à en faire trente minutes, je me suis jointe au club Les kilomaîtres de LaSalle qui m’a accueilli à bras ouverts. Ça m’a aidé pour ma santé et pour mes crises d’anxiété puisque le cardiovasculaire aide à respirer», soutient la dame aujourd’hui âgée de 62 ans.

Elle a fait plusieurs courses de deux kilomètres avant de se lancer dans le triathlon de Sainte-Agathe puis les triathlons sprint de Verdun. Ce sport lui permet de conserver ses acquis et d’avoir l’énergie nécessaire pour en pratiquer d’autres, comme le tennis.

Cela lui donne aussi l’occasion de se faire des amis avec qui elle part en voyage. Le groupe d’athlètes partira par exemple cet été en Islande pour un demi-marathon et un marathon.

Compétition
Au début, Antonio Samson accompagnait sa conjointe pour l’encourager avant de se dire que l’ambiance était festive et qu’il pourrait sans doute se prêter à l’exercice. Un choix qui lui a permis de faire 23 marathons et de se rendre aux Championnats du monde de duathlon, en Espagne il y a deux ans et à Penticton, dans l’Ouest canadien, l’an dernier.

«Ça prend toujours un examen médical avant de faire de l’exercice. Après ça, il faut bouger malgré les petits bobos parce qu’ils ne partiront pas de toute façon. Le sport permet de rester en forme et de bien vieillir», soutient M. Samson.

Les Jeux FADOQ se dérouleront à Montréal du 5 au 18 mai. L’homme de 63 ans espère se rendre aux provinciales qui auront lieu en septembre, à Saint-Jérôme. À terme, il souhaiterait que le vélo soit ajouté aux disciplines.

Pour plus d’infos.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!