IDS/Verdun Hebdo - Sophie Poisson «Je suis très très fière du travail que j'ai fait les 18 derniers mois et je m'engage à faire encore plus pour les quatre prochaines années», Isabelle Melançon, députée provinciale.

Les électeurs de Verdun ont reconduit, avec plus de 35% des votes, Isabelle Melançon comme députée provinciale. Ils lui ont donné un résultat similaire à celui qui lui avait permis de remporter les élections partielles de 2016, une tendance à l’encontre du résultat de la Coalition avenir Québec (CAQ) enregistré à travers la province.

«Jamais on avait si bien travaillé en collaboration, que ce soit avec le municipal, le fédéral, les commissaires scolaires. Bref, on a formé un tout à Verdun. Je pense que les gens ont eu confiance en ça aussi», confie Mme Melançon, qui a fait campagne jusqu’à la toute fin.

L’ancienne ministre de 44 ans a obtenu un résultat nettement supérieur à celui de ses adversaires.

«Je remercie les gens qui m’ont élu et de cette confiance. Je vais tout faire pour pouvoir l’honorer, comme je l’ai fait durant les 18 derniers mois, souligne-t-elle. Je voudrais au passage féliciter les autres candidats, car c’est difficile en 2018 de mettre son nom sur une affiche électorale.»

Mme Melançon a devancé Vanessa Roy, de Québec solidaire, qui a su se démarquer avec environ 24% des voix. «Je me suis tellement fait dire souvent « tu me donnes le goût de rêver, j’ai envie d’embarquer » que ça s’est traduit en votes», soutient-elle.

La candidate de la CAQ, Nicole Leduc, arrive troisième avec un peu plus de 20%. Malgré sa défaite, elle est satisfaite du résultat final de l’élection de lundi. «Pour la CAQ, former le gouvernement, c’est extraordinaire. Ici, [à Verdun], c’était une dure bataille. Aujourd’hui, je sors gagnante, on a tout donné», assure-t-elle.

Constantin Fortier, du Parti québécois, termine derrière avec moins de 13% des suffrages.

Le taux de participation préliminaire dans la circonscription de Verdun s’est élevé à 63,19%.

Priorités
Pour son second mandat, Mme Melançon annonce qu’elle continuera de suivre les dossiers de l’hôpital, de la troisième école à L’Île-des-Sœurs pour le choix pour son emplacement et l’ajout d’une piscine, ainsi que celui des logements sociaux et des Centres de la petite enfance pour la terre ferme.

Elle certifie qu’elle collaborera avec le gouvernement majoritaire nouvellement élu. «J’ai toujours travaillé avec les gens, que ce soit du travail d’opposition ou au sein du gouvernement. Mon approche sera toujours la même, donc j’irai voir des ministres, qui seront nommés incessamment, sur chacun des dossiers. Je vais aller faire pression, je vais poser des questions, je serai toujours aussi studieuse», promet Mme Melançon.

La libérale perd son porte-feuille au Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, mais garde le sourire.

«On le sait à partir du moment où on devient ministre que ça peut être éphémère, insiste-t-elle. C’est un immense privilège, mais j’ai toujours dit que j’étais d’abord et avant tout la très fière députée de Verdun. C’est sur ce titre que je vais continuer de travailler.»

Elle ajoute que son implication sera toujours forte pour le dossier du lac Lacoursière, notamment pour en changer la définition, de concert avec la Ville de Montréal.

Soirée électorale
20h19 L’annonce d’un prochain gouvernement qui sera formé par la CAQ. C’est le silence qui règne chez les partisans libéraux qui attendent les résultats dans Verdun.

20h25 Les premiers résultats sortent pour Verdun. Isabelle Melançon pour le PLQ obtient 32,25% des suffrages et Vanessa Roy pour QS, 28,4%. Dans le local libéral de la rue Wellington, un petit «ça va se jouer serré», se fait entendre.

20h31 Après que 6 bureaux aient été dépouillés sur 162, Vanessa Roy passe première avec 33,39% contre 27,55% pour Isabelle Melançon. «Ça ne veut rien dire», dit-on chez les libéraux.

20h34 L’annonce d’un gouvernement caquiste majoritaire est faite. «Majoritaires, ils ont dit?», «Ben voyons donc!», ou encore «4 ans avec la CAQ…», soupire-t-on dans le local provincial.

20h55 «Là c’est intéressant, elle a 1 000 voix d’avance», lâche un partisan libéral enthousiaste. Isabelle Melançon est en tête avec 2 222 contre 1 270 pour le second.

20h57
«Isabelle est élue», est clamé dans le local libéral.

La députée provinciale est restée en famille pour suivre le début des élections. Elle a appris sa victoire en chemin pour son local et elle est arrivée sous les applaudissements de la quarantaine de militants présents.

Pour plus d’infos.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!