Gracieuseté - Laetitia Laronze Marie-Eve Brunet, qui se décrit comme une femme de prévention, prend la direction de la Fédération québécoise des organismes communautaires Famille (FQOCF).

Après un an de pause familiale auprès de ses deux enfants, l’ancienne conseillère municipale de Verdun, Marie-Eve Brunet, prendra dès la semaine prochaine la direction de la Fédération québécoise des organismes communautaires Famille (FQOCF).

«Ceux qui me connaissent savent à quel point je me suis toujours beaucoup impliquée dans les sujets jeunesse et famille, à quel point ça m’est tatoué sur le cœur depuis le tout début de mes engagements, avant même la politique», insiste Mme Brunet en entrevue avec IDS/Verdun Hebdo.

La FQOCF a pour mission de regrouper et soutenir les organismes communautaires, tout en assurant la place de la famille dans la société québécoise. Sa nouvelle directrice se réjouit d’avoir à ses côtés de nombreux experts sur les besoins des familles en fonction de leur secteur, notamment en ce qui concerne les enjeux liés aux immigrants, à l’appauvrissement, ou à la relation parents-écoles.

«Au moment où on investit auprès de nos familles, on règle les enjeux de l’économie, de la santé, de la sécurité, ou encore de l’environnement, soutient Marie-Eve Brunet. Comme société, on se dote à ce moment-là d’une chance nouvelle pour le futur.»

Elle ajoute que le sujet des familles a un impact sur la qualité de vie des gens et qu’il est d’actualité.

Une société qui est bâtie autour des familles va être adaptée à tout le monde.

Politique
La Verdunoise, qui a perdu les dernières élections municipales après quatre années en fonction, souhaite aujourd’hui positionner la Fédération comme conseil-expert auprès du gouvernement.

«On a une chance incroyable d’avoir un gouvernement qui veut transformer des actions concrètes pour les familles. Il a besoin d’avoir des gens qui ont une connaissance fine des besoins à travers tout le Québec. Le partenariat avec le gouvernement est donc pour moi quelque chose d’hyper important. Il s’agira donc de porter la voix des différents enjeux, tant sur le plan politique que médiatique», souligne-t-elle.

Mme Brunet souhaite également obtenir une reconnaissance du milieu communautaire.

«Je crois qu’il n’y a pas que les politiciens qui font de la politique, affirme-t-elle. À partir du moment où on veut influencer les orientations que va prendre notre société, je crois qu’on fait de la politique. Certainement, je vais continuer à utiliser les leviers que j’ai connus et développés.»

Si elle espère porter ses engagements plus loin grâce à ses nouvelles fonctions, elle compte aussi poursuivre ses engagements locaux. Elle continuera donc d’être impliquée sur le conseil d’administration de Tourisme Montréal ainsi que celui d’un CPE de Verdun, en plus d’organiser le Troc de Verdun en collaboration avec la Société Saint-Vincent de Paul.

Parcours
Marie-Eve Brunet a travaillé pendant plusieurs années en persévérance scolaire, que ce soit au primaire ou au secondaire. Elle a entre autres participé à la création de camps de jour, de programmes pour les familles allophones ainsi que pour des jeunes suspendus de l’école.

Elle a aussi été directrice d’Action Prévention Verdun, ce qui l’a amené à s’impliquer davantage autour de sujets liés à la sécurité publique et à la prévention de la criminalité. Ce poste l’a notamment conduite à être la cofondatrice du centre intergénérationnel La Station, à L’Île-des-Sœurs.

En tant que porte-parole de la Ville de Montréal, elle a milité pour la conciliation famille-travail et le projet de loi pour la reconnaissance d’un congé parental de 18 semaines, entre autres. L’élue était aussi responsable de la démarche Municipalité amie des enfants à Verdun et ambassadrice de la Grande semaine des tous petits. Elle a par ailleurs contribué à l’implantation du Conseil jeunesse en arrondissement.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!