Gracieuseté Le Verdunois Pascal Lapointe a participé aux Championnats panaméricains de parabadminton du 9 au novembre à Lima, au Pérou.

Le Verdunois Pascal Lapointe revient victorieux des Championnats panaméricains de parabadminton qui se sont déroulés mi-octobre à Lima, au Pérou. Il a remporté une médaille d’or en double mixte et deux d’argent en simple et en double masculin.

«Mes attentes étaient assez élevées, reconnaît l’athlète. Peut-être pas première et deuxième place, mais j’avais des espoirs assez élevés. Donc, perdre mon tout premier match le jeudi matin à 10h, ça m’a donné une douche froide.»

C’était le 8 novembre, en double mixte, avec une partenaire qui n’avait encore jamais partagé le terrain avec lui. La Canadienne Olivia Meier participait en plus à son premier match international.

«Il y avait de la nervosité, mais ce n’était pas juste ça, il fallait se familiariser l’un avec l’autre. Le hasard a voulu qu’on soit tombé dès le départ sur l’équipe qu’on allait revoir en finale, trois jours plus tard», rapporte M. Lapointe.

Il raconte que leur progression a été graduelle et que leurs ajustements effectués, notamment lors de leur positionnement aux services, ont permis de finir en beauté la semaine. Il aura fallu trois sets en quart de finale pour se rendre en demi-finale durant laquelle les deux sets ont été extrêmement serrés face aux champions en titre. C’est finalement en contrôle que les Canadiens ont gagné la finale avec la marque de 21-16 et 21-13.

En simple
«La seule surprise réelle que j’ai eue, c’était en simple, insiste le Verdunois. Mon quart de finale et ma demi-finale ont quand même été des matchs avec de bons écarts de points alors que c’étaient de bons joueurs.»

Il avait à chaque fois une quinzaine de points d’avance sur ses adversaires dont faisait partie Rogério De Oliveira qui était le finaliste de la compétition il y a deux ans. Cet adversaire aurait tenté d’exploiter les points faibles que Pascal Lapointe avait montrés à l’époque, mais sur lesquels il aurait progressé à force d’entraînement. Le Verdunois assure aussi qu’il était «au meilleur de [sa] forme».

Cela n’a toutefois pas suffi en finale face à Raúl Anguiano qui a remporté le titre pour la cinquième fois, soit à chacune de ses participations. M. Lapointe se donne alors comme défi de le battre et de décrocher l’or aux Jeux panaméricains qui se dérouleront en août à Lima.

«Il va falloir que je travaille fort sur mon badminton et que j’arrive avec autant de solidité mentale que lui a, car sa force est toujours d’être très constant. Un des outils que j’ai pour ça, c’est ma psychologue sportive avec qui je travaille depuis environ six mois», rapporte-t-il.

En double masculin
Pascal Lapointe était champion en titre pour le double masculin avec une victoire il y a deux ans. Son partenaire cubain n’a pas su être présent cette année et c’est finalement avec le Guatémaltèque Raúl Anguiano qu’il est monté dans la catégorie supérieure puisque tous deux sont de niveau SL4. Ensemble, ils se sont mesurés à des joueurs qui ont seulement un handicap au haut du corps.

«Même avec ce désavantage-là, on a bien fait et on est passé à quelques points de l’or, souligne le Verdunois. On a perdu un match contre les Brésiliens avec la marque de 21-18 dans le troisième set. Dans mon cas peut-être, quelques moments tendus au service. C’est un match compétitif, intéressant qui aurait pu aller d’un côté ou de l’autre.»

De ces championnats, il retiendra aussi la présence de son entraîneur professionnel, en plus de l’entraîneur en chef. Dans son ensemble, les Canadiens ont excellé avec 14 médailles décrochées par 10 athlètes.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!