À l’approche de la Journée internationale des droits humains, Micheline Vermette a créé un groupe à Verdun pour participer au marathon d’écriture d’Amnistie Internationale. Elle écrira des messages de solidarité au café Le Baobab où tous pourront se joindre à elle.

Les destinataires de cette année sont dix femmes militantes, dont Amal Fathy qui a été emprisonnée pour avoir dénoncé les violations des droits fondamentaux en Égypte.

«Il s’agit de leur écrire un message. On a des exemples comme « Vous n’êtes pas seule, nous sommes avec vous », mais les gens peuvent utiliser leurs propres mots. C’est incroyable parce que le fait de participer à cette campagne, ça permet a permis 75% de succès pour les libérations entre 2000 et 2018», souligne Micheline Vermette.

L’an passé, elle avait participé seule à ce marathon d’écriture. Elle s’était ainsi adressée à Mahadine Tadjadine, un cybermilitant qui accusait le gouvernement tchadien de corruption et de mauvaise utilisation des fonds publics, et qui a été libéré depuis.

«Je me dis que c’est un geste qui nous demande pas beaucoup d’effort et qui peut donner des résultats, insiste la Verdunoise. (…) Au Québec aussi il faut parfois se battre beaucoup, mais je me dis que c’est à nous, qui sommes privilégiés, de pourvoir aider ces gens-là.»

Étudiants en francisation
Cette année, elle veut rassembler des étudiants en francisation au Centre d’éducation des adultes Champlain pour participer à l’événement accompagnés de leur professeur.

«Je me suis dit que c’était une chose importante de les faire participer parce que les gens qui viennent ici sont souvent harcelés au niveau politique, explique Mme Vermette. Je trouvais donc que ça les concernait.»

Ils pourront écrire sur l’une des 100 cartes de souhaits offerts par l’entreprise verdunoise Jules la mouche. Au dos de l’enveloppe, il est possible de mettre son adresse, car certains destinataires répondent au courrier.

Micheline Vermette sera au café Le Baobab (4800, rue Wellington) le 12 décembre, de 15h à 20h, pour le marathon d’écriture.

Pour plus d’infos.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!