Conférencier invité au Club Rendez-vous d’affaires de L’Île-des-Sœurs, le maire de Montréal, Denis Coderre, a rappelé quelques faits marquants de son administration depuis l’élection de novembre dernier.

Le premier magistrat de la Ville s’est adressé à plus d’une centaine de participant en saluant tout d’abord les membres du conseil d’arrondissement de Verdun et le député provincial et ministre Jacques Daoust présents à cette rencontre. Le maire Coderre a d’abord précisé que le conseil municipal n’est pas un «parlement», et que les élus de tous les partis devaient travailler ensemble, faisant allusion à l’harmonie qui régnait avec le chef de Projet-Montréal Richard Bergeron au conseil municipal.

L’administration municipale est «un gouvernement de proximité» selon Denis Coderre qui a énuméré les cinq dossiers qui lui tiennent le plus à cœur: soit le développement social, le développement durable, le projet technologique d’une ville intelligente et les dossiers de l’itinérance et de l’aide aux démunis.

À propos du projet de nouveau pont, le maire Coderre ne s’est pas fait prier pour revenir sur la question du péage en parlant de PPP pour «pas de péage pentoute». Catégoriquement opposé au péage, dont les dommages collatéraux pourraient être considérables, Denis Coderre estime que le pont qu’on veut construire, est un pont de emplacement, et que ce pont est l’infrastructure la plus importante dans l’Est du Canada, d’où la nécessité que le fédéral en assume les coûts. Toujours dans le domaine du transport, le maire a rappelé son appui au projet de SLR, dont les maires d’arrondissement de Verdun et du Sud-Ouest font la promotion en faisant signer une pétition.

Denis Coderre a insisté sur son objectif d’arriver à un meilleur contrôle des dépenses, citant l’exemple de la réduction du nombre de directeurs de 15 à 4, à la Ville. Le maire de Montréal veut créer de la richesse et attirer de nouveaux sièges sociaux dans la Métropole du Québec qui compte actuellement 63 organisations internationales

Suivi des allégations

Dans sa conférence le maire a parlé de l’importance de la Loi 61 destinée à récupérer, l’argent perdu dans la corruption, un dossier qu’il suit de près.

À une question du Messager sur le manque à gagner de l’arrondissement de Verdun en raison des irrégularités, Le maire de Montréal a affirmé qu’il se fiait au travail de l’inspecteur général de la Ville et à l’ UPAC dans les dossiers concernant des irrégularités à Verdun. Si il y a un manque à gagner pour la Ville ou l’arrondissement, Montréal fera ce qu’il faut pour récupérer ces sommes selon Denis Coderre.

Plage et Auditorium

En 2017, Montréal célébrera son 375e anniversaire, un événement que la Ville de Montréal entend souligner en léguant à la postérité quelques réalisations marquantes. À propos de la plage qui a fait la machette des journaux à Verdun cet été, Denis Coderre a affirmé au Messager qu’il y aura une plage en 2017. Du même souffle, le maire a rappelé l’engagement financier de Montréal dans les travaux de rénovation de l’Auditorium.

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!