Le 11 février dernier, l’acteur et humoriste Michel Mpambara a rencontré un important groupe d’élèves de l’école secondaire Mgr-Richard (ÉSMR) dans le cadre de la campagne de promotion nationale destinée à éliminer la stigmatisation entourant la maladie mentale.

La Journée Bell «Cause pour la cause» est le point culminant d’une vaste campagne annuelle qui a démarré le 14 janvier avec des ambassadeurs aussi prestigieux que l’athlète olympique Clara Hughes, le comédien humoriste Michel Mpambara, l’auteur-compositeur Stefie Shock et l’animateur Seamus O’Regan de CTV. Ces personnalités mènent la discussion sur la santé mentale en clavardant avec le public et en participant à des rencontres. C’est ainsi que Michel Mpambara accompagné de l’intervenante de Jeunesse J’écoute, s’est adressé aux élèves de l’ÉSMR. Pour toutes ces vedettes engagées dans la campagne « Cause pour la cause», un point commun les unit, ils ont à un moment ou l’autre souffert d’un problème de santé mentale. Personne n’est à l’abri de telles maladies, doit-on conclure.

«Demander de l’aide ce n’est pas un signe de faiblesse», a affirmé Michel Mpambara dans sa présentation à l’auditorium de l’ÉSMR. Si on ne se sent pas bien dans sa tête et dans ses idées, faire appel est au contraire une preuve d’espoir et de débrouillardise. Par gêne et par peur d’être ridiculisé, un jeune va taire ses angoisses, ses phobies et son vague-à-l’âme.

Pendant la Journée Bell «Cause pour la cause», le mardi 12 février, le public était invité à contribuer pour mettre fin à la stigmatisation entourant la maladie mentale en parlant ouvertement des problèmes de santé mentale.

Cette année, Bell avait lancé une trousse de conversation en ligne sur le site Bell.ca/Cause. Des milliers de personnes et d’organismes ont téléchargé la trousse ou l’ont commandé directement auprès de Bell. La Journée Bell «Cause pour la cause», contribue également à accélérer le financement de nouvelles initiatives en santé mentale par Bell. Pour chaque message texte envoyé , chaque appel interurbain effectué par des clients de Bell, ainsi que pour chaque partage sur Facebook de l’image Bell «Cause pour la cause», et chaque tweet Bell a promis de verser 5 cents à des programmes consacrés à la santé mentale.

Rappelons en terminant que la maladie mentale coûte à l’économie canadienne environ 50 milliards $ par année en perte de productivité avec plus de 500,000 absences au travail chaque jour, d’où l’importance d’agir.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!