Sarah Kha/Collaboration spéciale Vue de l'aire de jeux des tout petits sans la clôture dans le voisinage du Crescendo.

Pour la deuxième fois en moins de six mois, des voleurs se sont emparés d’une clôture de parc, à Verdun. Dans la nuit du 18 avril, les malfaiteurs ont démonté 15 sections de clôture de huit pieds chacune. L’aluminium dérobé a une valeur estimée 10 000$.

C’est un patrouilleur de la Surveillance du territoire qui a remarqué qu’il manquait de larges pans de la clôture du parc Richard. Il en a ensuite informé les enquêteurs du Service de police de la Ville de Montréal.

Déçu de constater le vol d’un bien public dont les contribuables devront assumer le remplacement, Jean-François Parenteau, maire de Verdun, fait appel à «la vigilance des citoyens à toute heure du jour ou de la nuit».

«On croit parfois que des cols bleus sont en devoir et travaillent sur un site, alors qu’en fait, il s’agit de suspects en train de dérober de l’équipement, à plus forte raison la nuit», explique-t-il.

Selon le maire, c’est le prix des métaux qui attire les voleurs.

«On va discuter avec nos services pour trouver un moyen de mieux fixer ces clôtures et compliquer la vie aux voleurs», conclut-il.

Le PDQ 16 enquête
Le commandant du poste de quartier 16 du SPVM, Pierre Liboiron, a ouvert une enquête pour évaluer l’ampleur des méfaits et vérifier si d’autres arrondissements avaient été la cible de vols similaires au cours des derniers mois. «Par exemple, on a arrêté récemment à Terrebonne les auteurs du vol de fils de cuivre du parc Therrien. C’est toujours des gens qui agissent au niveau régional et qui revendent le métal», a précisé le commandant.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!