L'homme de 40 ans, propriétaire du bar à Blainville, comparaissait au palais de justice de Longueuil pour une enquête sur cautionnement le 6 avril.

L’annonce de la venue d’un nouveau bar à Verdun est compromise. Sylvain Ethier, copropriétaire du Prohibition Bar à Bière de Sainte-Thérèse, souhaitait ouvrir une succursale sur la rue Wellington. Ses projets sont toutefois freinés par son arrestation le 30 mars dans le cadre de l’opération Mygale menée par la Sûreté du Québec (SQ).

Une demande d’usage conditionnel a été déposée la semaine à l’arrondissement, mais comme elle était incomplète, le processus d’analyse n’a pas été entamé.

Le maire de Verdun se dit très vigilant dans l’étude des dossiers et de l’impact que les bars peuvent avoir dans le quartier. «Dans les circonstances, personnellement, je ne suis pas favorable à ce projet», précise Jean-François Parenteau.

«Lorsque j’ai décidé de changer la réglementation pour permettre la venue de bars à Verdun, il était clair pour moi que cela devait se faire d’une façon respectueuse de notre milieu de vie et ne devait pas encourager les incivilités et encore moins la criminalité».

La réglementation mise en place par l’arrondissement pour accueillir de nouveaux débits d’alcool est sévère, et donne la latitude aux décideurs d’accepter ou non tout nouvel établissement.

Sylvain Éthier serait la tête dirigeante d’un réseau d’importation de tabac. Le résident de Sainte-Thérèse fait face à sept chefs d’accusation, dont complot, fraude et activité au profit d’une organisation criminelle.

Ni Marie-Chantale Desjardins, copropriétaire du bar –qui avait confirmé le projet dans un précédent article du Messager– ni Alain Aubé, le courtier immobilier qui pilote la transaction, n’ont retourné les appels de TC Media.

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!