TC Media - Catherine Vaillancourt Verdun a pris la décision de ne pas implanter d'héliport permanent sur son territoire.

Le premier héliport certifié de Montréal devra s’implanter ailleurs qu’à Verdun. L’arrondissement a pris en compte l’avis des citoyens qui étaient inquiets à la suite des tests de bruit menés pendant la fin de semaine du Grand Prix au début du mois.

«Nous sommes particulièrement sensibles aux inquiétudes exprimées par les Verdunois à l’issue du projet pilote. C’est la principale raison qui motive notre décision», a mentionné le maire, Jean-François Parenteau, par voie de communiqué.

Les citoyens et les élus de Projet Montréal avaient démontré leur mécontentement dès l’annonce de la tenue des tests d’atterrissage et de décollage d’hélicoptères. Ils ont maintenu leur position après avoir entendu les appareils d’Héliport Montréal centre-ville pendant trois jours.

La mairie a jugé que le site projeté de l’ancien dépôt à neige était en zone trop bâtie. Le terrain se trouve derrière l’école secondaire Monseigneur-Richard, près des berges du parc Arthur-Therrien et de résidences.

Bruit

Les données des analyses des niveaux sonores «n’étaient pas concluantes» pour aller de l’avant avec le projet a indiqué le maire Parenteau. Le rapport de Vinacoustik, la compagnie responsable de prendre les mesures, fait état de bruit entre 80 et 90 décibels (dB) dans un rayon d’environ 500 mètres lors des décollages et atterrissages. Un niveau qui équivaut approximativement au passage d’un train.

La facture des tests d’ambiance s’est élevée à 3500$. Héliport Montréal centre-ville en a assumé un peu moins du tiers.

«Nous voulions agir avec prudence et évaluer les enjeux de bruit», explique M. Parenteau.

Centre de formation

Le maire déplore que le projet, qui comprenait un centre de certification pour les pilotes, un investissement de 20 M$, privera l’arrondissement «d’emplois spécialisés intéressants pour Verdun».

Les deux projets n’étant pas liés directement, «nous sommes très favorables à l’implantation du centre de certification et continuerons les discussions en ce sens», a confirmé à TC Media l’arrondissement.

M. Parenteau continue de croire que Montréal a besoin d’un héliport certifié, mais renvoie la balle à la ville-centre et aux autres arrondissements.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!