Audrey Gauthier/TC Media Le député Nicola Di Iorio sera de retour au Parlement du Canada, le 19 septembre.

Alors que les élèves retournent à l’école après une pause estivale bien méritée, les politiciens s’apprêtent eux aussi à retourner sur les bancs du Parlement. Au programme pour le député fédéral de Saint-Léonard–Saint-Michel, Nicola Di Ioro: les dossiers linguistiques, la radicalisation et la réforme électorale.

En effet, dès cette semaine, l’élu libéral entamera une série de consultations sur les thèmes des langues officielles, de la sécurité nationale et de la réforme électorale.

«Au Canada, nous avons deux langues officielles. Il est important au Québec d’apprendre et de maîtriser le français. En tant que député du Québec, je représente cette province qui a comme point distinctif le français. Si nous arrêtons de le parler, il y aura une perte d’identité à long terme», fait valoir M. Di Iorio, qui incite ses collègues députés unilingues anglophones à l’apprendre.

Un autre point important pour le député est de «protéger le pays des menaces à la sécurité nationale à l’étranger et à l’intérieur des frontières».

«Les radicalisations sont un enjeu majeur. Les gangs de rue, tout comme le djihad, sont des formes de radicalisation et il y a eu des cas concrets dans ma circonscription. Il faut aider les plus démunis afin que notre société progresse», affirme-t-il.

Selon M. Di Iorio, des changements et renforcements législatifs pourraient être effectués dès cet automne à la suite de ces consultations.

Dans sa circonscription
En plus de son travail au Parlement, le député de Saint-Léonard–Saint-Michel sera présent dans sa circonscription pour écouter ses électeurs.

«Nous participerons à la Fête du citoyen, le 11 septembre prochain. C’est un moment spécial à Saint-Léonard et ce sera ma première participation en tant qu’élu», souligne M. Di Iorio, excité et fébrile.

Afin d’intéresser les jeunes aux affaires publiques, M. Di Iorio a lancé un programme de stage au sein de son bureau de circonscription.

«Pour nous assurer d’une relève dans les cabinets d’avocat, nous avons un programme de stage. J’ai amené ça dans ma vie politique. Nous allons leur montrer comment fonctionne le gouvernement, un bureau de député», explique l’avocat de profession, qui a déjà reçu plusieurs curriculum vitae.

Nicola Di Iorio organise des portes ouvertes à son bureau de circonscription (8350, boulevard Lacordaire) le 17 septembre afin de rencontrer la population et les écouter.

Séisme en Italie
Après l’annonce d’un soutien financier de 120 000$ de la part des gouvernements du Québec et de Montréal, le député de Saint-Léonard–Saint-Michel, Nicola Di Iorio, affirme qu’il faudra une réponse du gouvernement du Canada. «On y travaille», indique-t-il.

En attendant, une cellule de crise a été mise en place au Centre Leonardo da Vinci pour donner de l’information à la population et pour aider les victimes du séisme.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!