Archives. Le viaduc ne changera d'apparence avant les 10 prochaines années, selon M. Ouellet.

Le viaduc Van Horne, lien entre le Plateau – Mont-Royal et Rosemont – La Petite-Patrie, ne sera pas démolis avant les dix prochaines années, contrairement à ce qu’avait annoncé la précédente administration montréalaise.

C’est ce que confirme Sylvain Ouellet, responsable des infrastructures au comité exécutif de la Ville de Montréal. «Il fallait se demander si du point de vue monétaire il était plus raisonnable de réparer le viaduc pour ensuite le démolir tout de suite», affirme-t-il.

En effet, son prédécesseur et élu de l’équipe Coderre, Lionel Perez, annonçait en février 2017 que la structure serait bientôt détruite afin de bâtir une nouvelle voie surélevée, pour un coût total alors estimé entre 90 et 110 M$. Ce dernier projetait ainsi une complétion des travaux pour 2022 et un projet dont la pérennité s’étendrait sur 75 ans.

Puis en juillet 2017, M. Perez confirmait au Journal de Rosemont – La Petite-Patrie qu’un appel d’offres avait été lancé pour entreprendre des réfections nécessaires pour assurer l’intégrité de la structure.

Selon le rapport préliminaire d’ingénierie, ces rénovations ajouteraient 10 ans de vie utile au viaduc construit en 1972. Du même coup, l’ex-responsable des infrastructures soutenait tout de même vouloir procéder à une démolition durant les trois prochaines années.

M. Ouellet a décidé de mettre un frein à ce projet.

«Il n’y a aucune étude qui a été mise sur la table. Pourtant, on sait que le secteur subira bientôt d’importantes transformations. Le nouveau garage de la Société de transport de Montréal et la venue d’un immeuble de l’Office municipal d’habitation de Montréal sur la station Rosemont auront un fort impact sur les déplacements dans le quartier», insiste ce dernier.

Le responsable des infrastructures prévoit plutôt profiter des 10 années qu’offriront les rénovations du viaduc pour mettre en place des consultations publiques avec les acteurs du milieu pour se «poser les bonnes questions».

Le coût de ces travaux de réfection n’est pas connu, puisque le contrat n’est pas encore accordé, selon Youssef Amane, attaché de presse au comité exécutif.

Cette réfection se fera surtout en dessous du viaduc. «Certains éléments du viaduc sont problématiques, mais dans l’ensemble, la structure est bonne. Ce n’est certainement pas la plus mal en point à Montréal», indique M. Ouellet.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!