Archives TC Media Construits en 2003, les aménagements pour planches à roulettes du parc Père-Marquette sont désuets.

Rosemont – La Petite-Patrie dépensera 1,3 M$ pour ses nouveaux aménagements de planche à roulettes au parc Père-Marquette.

La somme a été autorisée la semaine dernière lors du conseil d’arrondissement et ira à l’obtention de nouveaux modules, à la réfection de la surface et à la décontamination des sols.

Les installations actuelles aménagées en 2003 sont devenues désuètes, selon les usagers et l’arrondissement.

Situé en partie sur l’ancienne carrière Martineau, qui aura aussi été utilisée comme dépotoir, le parc Père-Marquette est un lieu difficile à rénover à cause des questions de santé publique que soulève la contamination du sous-sol.

Toutefois, le projet du skatepark l’a échappé belle, selon le maire de l’arrondissement. «Une analyse géothermique nous a permis de déterminer que l’emplacement du skatepark se trouve au-dessus du chemin de gravier de l’ancienne carrière, là où les sols sont moins contaminés», affirme François W. Croteau, maire de Rosemont – La Petite-Patrie.

Ce sont donc 300 000$ qui sont prévus pour la décontamination des sols dans ce projet.

De plus, 100 000$ seront alloués à la mise en place d’aménagements au pourtour du skatepark, incluant l’installation de mobilier urbain et la plantation d’arbres.

Le concept de la future aire de planche à roulettes a été élaboré en collaboration avec les usagers qui, selon l’arrondissement, «connaissent le mieux les spécificités les plus performantes.»

Les nombreux utilisateurs du skatepark Père-Marquette pourront s’élancer sur les nouveaux modules à l’automne 2017.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!