Gracieuseté 1000 personnes sont en attente d'un logement social dans VSMPE.

Plusieurs résidants du quartier Villeray ont manifesté mardi, tout près de la mairie d’arrondissement de Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension (VSMPE), dans l’espoir d’améliorer l’accès aux logements sociaux dans le quartier.

Le manque de logements sociaux est un problème qui est souvent soulevé par les résidants de l’arrondissement. Toutefois, la décision récente des élus d’autoriser la destruction des anciens bureaux de Taxi Diamond pour y construire des condos, ainsi que la transformation de la Plaza Hutchison en immeubles du même genre n’a fait qu’augmenter la tension.

«Le manque de logements sociaux est un problème social persistant, souligne Charles-Hugo Desroches, organisateur communautaire pour l’Association des locataires de Villeray (ALV). Les réponses des décideurs en matière de reconnaissance du droit au logement et de financement sont lourdement insuffisantes.»
Dans VSMPE seulement, on estime qu’environ 8% des logements loués sont des logements sociaux. En date du 30 novembre 2017, 3232 personnes étaient sur la liste d’attente.


Engagements non tenus

Au printemps 2013, l’Office de consultation publique de Montréal avait tenu une consultation concernant le Plan de développement urbain, économique et social (PDUES) des secteurs Marconi-Alexandra, Atlantique, Beaumont et de Castelneau.

Il s’agissait en fait de convertir l’ancienne gare de triage d’Outremont en un campus de l’Université de Montréal et les secteurs avoisinants en quartier résidentiel et commercial.

La coalition Marconi-Beaumont, dont faisait partie l’ALV, a revendiqué la construction de 1000 logements sociaux, soit le nombre de requérants de logements sociaux inscrits à la liste d’attente.

Finalement, la construction de 225 logements sociaux avait été incluse au plan de la Ville. Cependant, à peine 54 de ces 225 logements sociaux seront livrés cette année, soit ceux de la Coopérative Citadins du Parc. Sur ces 54 logements, seulement la moitié seront subventionnés.

«Ces mesures sont nettement insuffisantes pour répondre aux besoins», déplore l’ALV.

Pression aux élus
C’est donc pour dénoncer «le manque d’initiative et d’action des élus dans ce dossier» que les manifestants se sont rassemblés, deux heures avant la séance du conseil d’arrondissement.

Les manifestants se sont ensuite dirigés vers la séance du conseil, afin de faire valoir leurs points.

«C’est bien beau de faire des plans, mais il faudrait aussi savoir les appliquer», a lancé une représentante de l’ALV aux élus.

Giuliana Fumagalli, la mairesse de VSMPE, a réitéré que le logement social était pour elle une priorité et que du travail était fait pour trouver des endroits où construire les projets promis par l’ancienne administration.

«Il y aura bientôt une rencontre entre les maires du Plateau Mont-Royal, Rosemont-Petite-Patrie et Outremont, pour voir comment on peut faire pour répondre à cette demande», conclut l’élue.

Le logement dans VSMPE

  • 6,5% des logements loués de VSMPE sont des logements sociaux.
    (Ville de Montréal, 2016)
  • Près de 12% des logements de VSMPE sont considérés comme étant de taille insuffisante.
    (Ville de Montréal, 2018)
  • 7730 ménages locataires de Villeray ont des besoins urgents en matière de logement.
    (Ville de Montréal, 2014)

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!