Isabelle Bergeron/TC Media Les prix des copropriétés de l'arrondissement ont augmenté de 4% dans la dernière année.

Malgré une baisse marquée des ventes résidentielles à Montréal, au cours des dernières années, le marché de la revente des copropriétés, toutefois, est prolifique à Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension (VSMPE). Le secteur a connu la plus haute augmentation de prix l’an dernier.

En 2014, le coût d’un condo dans l’arrondissement a augmenté de 4%, révèle une étude de JLR, publiée cet été. Au cours des cinq dernières années, il a subi une hausse de 24%. Les territoires limitrophes, Ahuntsic-Cartierville et Outremont, ont connu respectivement des fluctuations de 2%, 1%, l’année dernière, contrairement à Rosemont–La Petite-Patrie qui est resté stable.

La popularité du secteur pourrait expliquer cette variation de coût, estime le courtier immobilier, Steve Velosa. «Le monde est prêt à payer plus cher pour vivre dans ce secteur. D’où le fait que le marché va mieux à Villeray qu’ailleurs à Montréal.»

Les copropriétés situées dans l’arrondissement sont d’ailleurs parmi les plus dispendieuses de Montréal. Le prix médian pour l’ensemble des condos de la métropole est de 304$ le pied carré, en 2014. À VSMPE, le coût s’élève à 314$, comparativement à 268$ à Ahuntsic-Cartierville, 320$ à Rosemont–La Petite-Patrie et 381$ à Outremont.

«La population recherche de plus en plus une résidence dans le quartier. Il y a de nombreux services et c’est sécuritaire», souligne M. Velosa.

Selon le rapport de JLR, les prix sont déterminés en fonction de la qualité de la propriété et du quartier.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!