Le groupe de suprémacistes blancs Ku Klux Klan (KKK) a publié cette semaine un article faisant l’éloge de Donald Trump et de son slogan «Make America great again» [rendre aux États-Unis leur grandeur] dans son journal officiel, The Crusader.

Sous la plume du directeur national du KKK, Thomas Robb, on peut lire que «le désir de rendre aux États-Unis leur grandeur touche en plein cœur les Américains qui ont de plus plus de difficulté à s’identifier à la “nouvelle amérique”», soit celle qui est plus diversifiée en termes d’ethnies.

«Il faut se demander ce qui faisait des États-Unis quelque chose de grand en premier lieu. La réponse est simple: les États-Unis n’étaient pas grandiose à cause de ce que nos ancêtres ont fait, mais à cause de qui ils étaient. Les États-Unis ont été fondés comme une république blanche chrétienne», insiste le directeur du groupe radical.

Le clan du candidat républicain à la présidence a qualifié cet article de «repoussant». «Il ne représente pas l’opinion des dizaines de millions d’Américains qui sont derrière nous, a indiqué son service de communication. M. Trump dénonce la haine sous toutes ses formes.»

Thomas Robb a précisé au Washington Post que cet article ne représentait pas un appui officiel pour Donald Trump. «Nous aimons sa vision nationaliste et ses politiques sur le contrôle des frontières, a-t-il mentionné. Mais il ne s’agit pas d’un appui, parce qu’il y a des choses avec lesquels nous ne sommes pas d’accord.»

Aussi dans Monde :

blog comments powered by Disqus