LONDRES — Les restes de l’ouragan Ophelia ont frappé lundi l’Irlande, faisant au moins deux morts et provoquant d’importantes pannes de courant.

La tempête se dirige maintenant vers le Royaume-Uni.

La première victime est une femme dont la voiture a été écrasée par un arbre près du village irlandais d’Aglish. On ne dispose pas d’informations concernant l’autre victime.

Des dizaines de milliers de personnes sont privées de courant en Irlande et l’armée a été mise en état d’alerte lundi.

Des rafales de 130 kilomètres/heure ont été mesurées exactement 30 ans après que ce qu’on a appelé «la grande tempête de 1987» eut fouetté le sud de l’Angleterre, faisant 18 morts.

L’Irlande a ordonné la fermeture des écoles, des tribunaux et des édifices gouvernementaux, en prévision de l’arrivée de la tempête. Des ponts ont aussi été fermés par mesure de précaution en Irlande et au Royaume-Uni. Des vols ont été annulés et on conseille aux voyageurs de se renseigner avant tout déplacement.

Les autorités météorologiques irlandaises ont lancé lundi un avertissement «rouge», ce qui signifie que des vents «violents et destructeurs» sont prévus à l’échelle du pays, tandis que «des pluies abondantes et des ondes de tempête provoqueront des inondations le long des côtes en certains endroits».

Le Met Office britannique prévient lui aussi que des secteurs de l’Irlande du Nord, de l’Écosse et du nord de l’Angleterre seront balayés par des vents puissants. L’agence met en garde contre des pannes de courant, une interruption de la téléphonie cellulaire et des problèmes dans les transports.

La tempête devrait toucher le Pays-de-Galles, le nord de l’Angleterre et l’Écosse mardi.

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!