Matt Sayles Matt Sayles / The Associated Press

NEW YORK — Stormy Daniels, la vedette de la porno qui a reçu 130 000 $ de la part d’un avocat personnel de Donald Trump peu avant le jour de l’élection présidentielle, estime qu’elle peut maintenant librement discuter de sa présumée relation sexuelle avec le président américain.

La gérante de l’actrice de films pour adultes a confirmé à l’Associated Press, mercredi, que Stormy Daniels croyait que l’avocat de M. Trump avait invalidé une entente de confidentialité en discutant publiquement de la somme versée.

Gina Rodriguez ajoute que l’actrice, dont le véritable nom est Stephanie Clifford, parlera donc de sa présumée relation extraconjugale avec Donald Trump, qui aurait eu lieu en 2006.

L’avocat Michael Cohen a admis mardi avoir payé l’actrice avec ses propres fonds. Il a fait cette déclaration après qu’une organisation de surveillance du financement électoral eut demandé à la Commission fédérale des élections d’enquêter.

Le site de nouvelles sur les célébrités The Blast a été le premier à rapporter le changement de cap de Stormy Daniels, qui s’était jusqu’ici toujours gardée de commenter sa présumée relation avec le président.

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!