Andrew Matthews / The Associated Press

LONDRES — Le gouvernement britannique examine actuellement la requête présentée par la Russie pour avoir accès à la fille de l’ex-espion russe empoisonné, a annoncé le Bureau des affaires étrangères du Royaume-Uni, samedi.

Dans un communiqué, le Bureau a indiqué qu’il étudiait la demande de Moscou conformément à ses obligations découlant du droit international et britannique.

Selon le Bureau, Londres prendra aussi en considération les droits et désirs d’Ioulia Skripal, une citoyenne russe qui a été empoisonnée en même temps que son père au Royaume-Uni.

Les représentants du Kremlin ont insisté sur le fait qu’ils avaient le droit de rendre visite à Ioulia. Domiciliée à Moscou, la jeune femme âgée de 33 ans était en visite chez son père, Sergueï Skripal, à Salisbury lorsqu’ils ont été attaqués avec un agent neurotoxique le 4 mars.

Les autorités britanniques ont indiqué que la santé d’Ioulia s’améliorait rapidement, mais que l’état de son père demeurait critique.

La première ministre du Royaume-Uni, Theresa May, a mis l’attaque sur le compte du gouvernement de la Russie, une accusation que ce dernier nie.

Mme May a reçu l’appui des États-Unis et de plusieurs pays européens.

La situation a aggravé les tensions entre la Russie et le reste de l’Occident, donnant lieu à l’expulsion de diplomates de part et d’autre.

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!