Monde

Affaire Skripal: Moscou pourrait voir Ioulia

LONDRES — Le gouvernement britannique examine actuellement la requête présentée par la Russie pour avoir accès à la fille de l’ex-espion russe empoisonné, a annoncé le Bureau des affaires étrangères du Royaume-Uni, samedi.

Dans un communiqué, le Bureau a indiqué qu’il étudiait la demande de Moscou conformément à ses obligations découlant du droit international et britannique.

Selon le Bureau, Londres prendra aussi en considération les droits et désirs d’Ioulia Skripal, une citoyenne russe qui a été empoisonnée en même temps que son père au Royaume-Uni.

Les représentants du Kremlin ont insisté sur le fait qu’ils avaient le droit de rendre visite à Ioulia. Domiciliée à Moscou, la jeune femme âgée de 33 ans était en visite chez son père, Sergueï Skripal, à Salisbury lorsqu’ils ont été attaqués avec un agent neurotoxique le 4 mars.

Les autorités britanniques ont indiqué que la santé d’Ioulia s’améliorait rapidement, mais que l’état de son père demeurait critique.

La première ministre du Royaume-Uni, Theresa May, a mis l’attaque sur le compte du gouvernement de la Russie, une accusation que ce dernier nie.

Mme May a reçu l’appui des États-Unis et de plusieurs pays européens.

La situation a aggravé les tensions entre la Russie et le reste de l’Occident, donnant lieu à l’expulsion de diplomates de part et d’autre.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *