Un Britannique de 45 ans ayant souffert du «syndrome du salon de beauté» a reçu 90 000 livres (environ 150 000$) en guise de compensation de la part du salon où il était allé se faire couper les cheveux quelques jours avant de faire un accident vasculaire cérébral.

Dave Tyler a fait un AVC pendant une réunion au travail, en 2011. Une fois à l’hôpital national de neurologie et de neurochirurgie de Londres, les médecins lui ont demandé s’il s’était fait couper les cheveux récemment, peut-on lire dans le quotidien The Times lundi.

M. Tyler était effectivement passé chez le coiffeur deux jours plus tôt. Les médecins ont conclu qu’il avait été victime du «syndrome du salon de beauté», et que son artère avait été endommagée au moment où il a dû se pencher la tête vers l’arrière pour se faire laver les cheveux, causant un caillot menant à l’AVC, a rapporté l’AFP.

En conséquence, M. Tyler, père de deux enfants, a passé trois mois à l’hôpital. Il marche dorénavant avec une canne et ne peut plus conduire.

Les avocats de M. Tyler ont réussi à obtenir du salon 150 000$, affirmant que ce dernier n’avait pas pris les précautions nécessaires pour protéger la tête de ce client.

Des cas de «syndrome du salon de beauté» font parfois les manchettes, mais ils sont rares. En mars 2016, le Huffington Post rapportait le cas d’une Californienne qui avait subit un AVC après une visite chez le coiffeur en 2014. En 2004, la BBC soulevait le cas d’une femme en Angleterre qui avait aussi souffert du syndrome en 2000.

Aussi dans Nouvelles insolites :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!