Métro Être intègre, c’est être capable d’agir continuellement en fonction de ses valeurs, d’être cohérent. L’intégrité, c’est également la capacité d’afficher son vrai visage à la face du monde.

Si tout le monde est croche, pourquoi resteriez-vous intègre? Ne craignez pas de demeurer authentique. Et ne généralisez pas à outrance.

À fréquenter les médias par les temps qui courent, on peut être tenté de croire que la fourberie, les magouilles et autres mensonges sont à ce point répandus qu’on y perd au change quand on s’astreint à rester intègre. Après tout, si tous le font, pourquoi pas vous? Sinon, à la fin, vous serez la seule personne à ne pas avoir un magot enfoui dans quelque coffret de sécurité…

Avant d’acquiescer, réalisez que ce raisonnement est bancal. Même si la couverture médiatique peut le laisser croire, c’est une minorité de gens qui sont malhonnêtes. Et nous pouvons espérer que, tôt ou tard, la justice les rattrapera.

De plus, il y a des coûts associés au fait de passer du côté du mensonge. Le premier de ceux-ci, c’est le malaise engendré par la différence entre nos comportements réels et le portrait idéalisé de nous-mêmes que nous entretenons dans notre for intérieur. Tout comme on ne peut pas être à moitié enceinte, on ne peut pas être à moitié malhonnête. Le saut du côté de la malhonnêteté vous force à rebâtir votre image de vous-même et à lui apposer cette étiquette négative. Ça peut s’avérer un dur coup pour votre estime personnelle.

Pourquoi ne pas opter pour l’intégrité? Ce talent réfère à la capacité d’agir continuellement en fonction de ses valeurs. On parle ici de fidélité envers soi, de la cohérence des gestes qui sont posés en fonction de l’image qu’on entretient de soi dans son for intérieur. L’intégrité, c’est également la capacité d’afficher son vrai visage à la face du monde. La personne qui possède ce talent ne joue pas de rôle. Elle se présente telle qu’elle est.

Comment naît ce talent? De la simple acceptation de soi. Il est difficile d’être soi-même et de se respecter tant qu’on ne s’est pas découvert et accepté. Tant que ça ne s’est pas produit, il est plus facile de jouer les girouettes, de chercher la popularité au lieu de l’affirmation de soi, de dire aux gens ce qu’ils souhaitent
entendre ou d’enfreindre son code de valeurs afin de s’attirer les bonnes grâces de la direction. Le problème, c’est que ces comportements minent l’énergie des gens. Il est tellement plus énergisant d’être soi-même au quotidien. Encore faut-il qu’on apprécie ce qu’on est…

Et ne vous en faites pas pour les occasions ratées. Il existe deux manières d’atteindre ses objectifs et de connaître le succès. Vous pouvez choisir le côté clair ou le côté obscur de la force. Faites-le en pleine conscience.

Aussi dans Au boulot!:

blog comments powered by Disqus