Getty Images/iStockphoto De nombreuses études ont été faites sur les caractéristiques qu’on retrouve chez les leaders. Parmi celles-ci, il y a le sens des responsabilités.

Psychologie. La sixième dimension de l’intelligence émotionnelle, c’est le sens des responsabilités.

Seriez-vous disposé à suivre de bon gré un leader pour lequel vous n’auriez aucun respect? Un leader qui partirait en quête d’un bouc émissaire au moindre problème? Un leader dont les valeurs changeraient au fil des jours? Probablement que non. Les gens ont besoin de s’associer à des personnes qui les amènent à se dépasser, à des personnes avec qui ils entretiennent un sentiment d’émulation.

De nombreuses études ont été faites sur les caractéristiques qu’on retrouve chez ces leaders. Parmi celles-ci, il y a le sens des responsabilités, une notion qui couvre trois dimensions. Est en effet considérée responsable la personne qui:

1. agit dans le respect de ses valeurs. Il n’y a rien de moins crédible qu’une personne opportuniste qui change de valeur au fil des jours, selon les gains qu’elle compte faire;

2. pense de façon indépendante;

3. est prête à assumer les conséquences de ses décisions.

Je vous propose maintenant trois activités portant sur cette facette de l’intelligence émotionnelle.

Vos engagements
Faites la liste des engagements récents que vous avez pris, tant au travail que dans votre vie personnelle. Pensez à vos amis, vos voisins, vos collègues, votre patron, etc. Dressez la liste avant de continuer votre lecture.

Pour chaque engagement, demandez-vous maintenant où vous en êtes. Avez-vous entrepris le travail? L’achevez-vous? Ou avez-vous simplement décidé, sans le dire, de ne pas le faire en espérant qu’il finisse par tomber dans l’oubli? Qu’en est-il?

Pour chaque engagement que vous aviez décidé de ne pas tenir, décidez si vous allez finalement vous y mettre ou si vous allez vous rendre expliquer à la personne pourquoi vous ne le tiendrez finalement pas.

Votre emploi
Qu’en est-il de votre emploi? Effectuez une petite réflexion sur le sens des responsabilités dont vous faites preuve au travail. Pour vous aider, je vous propose quelques questions d’amorce, mais ne vous y limitez pas.

• Respectez-vous votre contrat tacite d’emploi : faites-vous le travail pour lequel on vous paye?

• Mettez-vous dans votre travail l’ardeur que vous êtes en mesure de mettre?

• Résistez-vous à l’envie de vous défiler quand une de vos initiatives n’est pas couronnée de succès?

• Vous donnez-vous la peine de faire connaître votre point de vue si vous n’êtes pas d’accord avec une décision de la direction?

Si vous vous rendez compte que vous n’êtes présentement pas à la hauteur en ce qui a trait à cette facette de l’intelligence émotionnelle, prenez quelques résolutions et assurez-vous de les respecter dès que la situation s’y prêtera.

Nul n’est une île. Nul ne peut réaliser de grandes choses en restant seul. Vous êtes appelé à développer de grands projets. Ce type de projet se réaliser rarement seul. Vous devrez demander de l’aide, susciter l’adhésion des autres. Et les autres embarquent rarement dans des projets menés par des gens perçus comme étant irresponsables.

Tous les efforts que vous consacrez au développement de cette facette de l’intelligence constitueront donc de bons investissements.

Aussi dans Au boulot! :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!