Métro Selon notre chroniqueur, les grévistes se tirent une balle dans le pied en empêchant les étudiants lucides d’accéder à leurs cours, car ces derniers les feront vivre dans quelques années.

Chers étudiants, ici la Terre, sur quelle planète vivez-vous? Vous étiez sûrement en grève quand votre professeur d’économie expliquait que le pétrole est une aubaine pour le Canada.

L’or noir est garant de la croissance économique et du positionnement canadien sur la scène économique mondiale. L’austérité budgétaire, elle, est nécessaire pour éviter la catastrophe et soulager le contribuable. Qu’est-ce que vous ne comprenez pas dans le déficit budgétaire et ses mauvaises conséquences? On aurait dû, au contraire, serrer la vis depuis longtemps.

Vos revendications sont aberrantes et utopiques. Vous voulez un système socialiste? La France est socialiste, et c’est un fiasco. Le socialisme est voué à l’échec, car il ouvre la porte aux parasites, qui profitent du système et de la surtaxation des contribuables qui, eux, travaillent. Vous m’avez bien compris, vous êtes la cause même de l’utopie socialiste, quelle ironie! Le Canada est capitaliste, et c’est bien comme ça.

Je vous rappelle aussi que ceux que vous appelez les riches sont aussi ceux qui créent de l’emploi, font tourner l’économie et travaillent 70 heures par semaine tout en étant lourdement imposés, pour que les chômeurs puissent toucher leur chèque de BS. Empêcher les étudiants lucides d’accéder à leurs cours, c’est vous tirer une balle dans le pied, car ce sont eux qui vous feront vivre dans quelques années.

Pensez-vous vraiment que les entreprises veulent vous engager? Avec votre mentalité d’assisté chronique et votre allure négligée, quel que soit le poste, vous serez toujours le deuxième choix. Une chance qu’on a une université élitiste pour contrebalancer le niveau des étudiants des institutions francophones. Les employeurs aiment mieux, en effet, un étudiant ambitieux, bilingue et travaillant de McGill qu’un futur syndicaliste de l’UQAM. En entrevue, on vous reconnaît à vos premières questions:

Vacances? Horaire? Avantages? Télétravail? Piscine privée? J’ai un emploi sur mesure pour vous, vacances à l’année: bienvenue au chômage.

Une grève illégale. J’espère que Camille Godbout sera poursuivie en justice, au même titre que Gabriel Nadeau Dubois l’a été. Ils sont le cancer de nos jeunes. Ils tirent le Québec vers le bas pour que leur propre médiocrité devienne la norme.

Vos pancartes… La plus pertinente disait: «Fuck toute!» En effet, cela inclut votre avenir. Tout remettre en question démontre surtout que vous n’avez pas d’objectif précis et que tout ça, ce ne sont que des enfantillages irréalistes.

Monsieur Couillard, la majorité du Québec vous suit. Matez cette grève avec fermeté, s’il le faut, que les grévistes apprennent enfin leurs leçons!

Aussi dans Carrières :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!