Facebook dévoilait aujourd’hui un nouveau produit: un assistant personnel, nommé M.

M est à Facebook ce que Siri est à Apple et Cortana à Microsoft. À la différence que ce nouvel assistant personnel, intégré à même Messenger, la messagerie privée de Facebook, ne fera pas que vous renseigner, il peut également accomplir certaines tâches pour vous, comme prendre une réservation au restaurant, vous aider à trouver et commander un cadeau ou planifier un voyage. Le service peut appeler votre compagnie de câble et patienter à votre place pendant «ce moment d’attente est bien involontaire de notre part, merci de rester en ligne pour conserver votre priorité d’appel».

Selon des propos de David Marcus, vice-président aux produits de Messagerie de Facebook, rapportés dans cet article de Wired,  M ne se servira pas des données que les utilisateurs partagent sur leur profil, mais seulement de celles que ces derniers consentiront à lui transmettre, apprenant des comportements humains. Bref, plus vous interagissez avec M, plus il devient «intelligent» et se personnalise en fonction de vos goûts. Toute une équipe de «vraies personnes» agiront un peu comme un centre de service à la clientèle, un hybride donc entre l’intervention humaine et l’intervention machine.

 

M_Assistant_personnel_Facebook_ecran1 M_Assistant_personnel_Facebook_ecran2 M_Assistant_personnel_Facebook_ecran3

Mobilité, entreprises et intelligence

Facebook est désavantagé vis-à-vis ses concurrents car il ne possède pas son propre appareil mobile pour y intégrer M. Il est tributaire de l’acte de téléchargement d’une application et de son ouverture. Une étude de Pew Research mentionne que 49% des Américains âgés entre 18 et 29 ans utilisent une application mobile de messagerie. C’est bien connu, Facebook investit énormément d’argent et de ressources dans le développement mobile. Plus de 700 millions de personnes utilisent Messenger à travers le monde. Il y a fort à parier que cette nouvelle fonctionnalité deviendra une manne précieuse pour créer de nouveaux partenariats avec les entreprises qui pourraient y voir une façon d’améliorer leur service à la clientèle et… permettre au géant de faire encore plus d’argent.

J’avoue que j’apprécie dicter «Shazam» à Siri quand je suis en voiture et que je me demande quelle est le titre de la chanson qui joue à la radio. Cependant, je me pose des questions sur notre relation avec la technologie. Sommes-nous à ce point rendus paresseux et dépourvus de sensibilité pour demander à un assistant personnel de sélectionner un cadeau pour un ami ou choisir et commander des fleurs à sa mère? Va pour réserver au resto, et encore…  Si c’était pour le développement de la science et de la technologie, je pourrais comprendre, mais laissez-moi en douter.

La fonctionnalité n’est pas parfaite encore. Mais c’est un pas vers l’avant pour permettre aux gens sur Messenger d’accomplir des tâches variées et ainsi avoir plus de temps pour mettre l’emphase sur ce qui est important dans leur vie. (Traduction libre du statut  Facebook de David Marcus, vice-président aux produits de messagerie de Facebook)

Yeah right Facebook, me semble que tu penses à ce qui est important dans ma vie…

Aussi dans Les notifications de @MarikaMTL :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!