Les abribus Québecor ne plaisent pas à tout le monde. J’avais d’ailleurs écrit un billet de blogue à ce sujet l’été dernier.

Mais je crois qu’on pourrait pourtant les «pimper» en mettant des vitres colorées. L’idée m’est venue en couvrant une initiative locale de promenade artistique urbaine à Lachine en décembre dernier.

L’une des participantes, Roselyn-Anne Baguio Cadano voulait ajouter un peu de couleur à son quartier. À l’aide de gels de lumière utilisés en cinéma et en télévision, elle a réalisé un vitrail lumineux intitulé Lueurs pour rêveurs. Voici le résultat.

L'abribus de Roselyn-Ann imaginé dans le cadre du parcours des Lucioles en tête.

Maintenant, voilà ce que je suggère: pourquoi ne pas rendre tous les nouveaux abribus de Québecor colorés? Voici ce que ça donnerait (merci à notre graphiste de compétition, Steve Côté). Ça embellit pas mal la grisaille urbaine, je trouve.

ACTU_Abribus coloré rouge_c100

ACTU_Abribus coloré orange_c100

Quelques mauvaises langues au bureau ont souligné que ça faisait un peu trop «Palais des congrès». Elle se sont ensuite ravisées en ajoutant que dans le cas du Palais des congrès, c’était la surabondance de couleurs sur un même édifice qui donnait la nausée.

Montreal_-_Palais_des_Congrès_-_20050330

Ici, on parle d’abribus colorés dispersés partout à Montréal, pas d’indigestion chromatique en vue!

La nuit, quand les abribus colorés seraient illuminés ce serait comme avoir un Luminothérapie à longueur d’année.

Screen Shot 2015-01-14 at 13.27.02

J’irais même plus loin, ça pourrait même carrément devenir le branding de Montréal sur la scène internationale, au même titre que les taxis jaunes le sont pour la ville de New York! (Bon là, je m’emporte peut-être un peu…)

J’ai toutefois un peu déchanté quand j’ai reçu le coup de fil du porte-parole de Québecor, Martin Tremblay. S’il trouve que c’est une bonne idée, il se questionne sur plusieurs points. «Il y a d’abord le sentiment de sécurité des usagers le soir, il faudrait aussi que les chauffeurs puissent voir à l’avance les usagers qui attendent dans l’abribus. Et il y a aussi la question du remplacement des pellicules de couleur en cas de graffiti. Est-ce que ça va coller l’hiver?» se demande-t-il.

Bon, je vois que rien n’est gagné, on part une pétition?

Aussi dans Montréal sous observation :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!