Archives Métro

Une autre jeune cycliste, la trentaine, victime d’un accident mortel avec un camion à Montréal, en pleine ville, encore une… Ça fait vraiment mal. C’est trop.

Je ne peux pas concevoir qu’on n’essaie pas d’accroître la sécurité des gens avec la pléiade de gadgets et de bébelles technologiques dont on dispose aujourd’hui: capteurs et autres détecteurs de mouvement et de proximité, petites caméras super HD, systèmes embarqués ultraperformants… tout ça, à des prix dérisoires…

Je ne peux comprendre qu’on n’impose pas encore aux gros camions-bennes d’être munis d’outils de surveillance, d’avertissement et d’alertes ainsi que de vision 360 degrés suffisantes pour éliminer les angles morts et diminuer le nombre d’accidents mortels que provoquent ces gros monstres borgnes et aveugles.

Il ne faut surtout pas s’attendre à ce que l’industrie du camionnage s’autorégule, ça ne marche jamais, ça n’arrivera pas. Il faut des lois et des règlements stricts qui imposent ce genre de technologies aux gros camions qui veulent circuler en zones urbaines. C’est comme l’obligation d’avoir un avertisseur sonore qui indique qu’un véhicule lourd est en marche arrière. Pourquoi pas un signal sonore obligatoire qui indiquerait qu’un camion est en train de tourner? Ou le genre d’avertisseurs qui indiquent au chauffeur qu’il y a un obstacle (un vélo ou un piéton) dans son angle mort et qui, pourquoi pas, immobiliserait automatiquement le camion?

Des solutions simples, mais super efficaces. En plus, je suis pas mal certain que les camionneurs accueilleraient à bras ouverts ces technologies qui rendraient leur travail bien plus sécuritaire.

Dans un monde d’objets connectés et d’intelligence artificielle, tout est possible si on s’y met vraiment. Ces solutions existent et ne coûtent pas si chères que ça, pas autant qu’une vie humaine, en tout cas.

Aussi dans Houssein Ben-Ameur :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!