Getty Images Le mois du cancer du sein se poursuit durant tout le mois d’octobre.

Les femmes connaissent-elles leurs seins? De nombreuses études démontrent que les femmes pratiquant l’auto-examen des seins (AES) découvrent des anomalies et des cancers à un stade moins avancé que celles ne le pratiquant pas. Mais comment faut-il s’y prendre?

Tout d’abord, il faut connaître la consistance et la texture de ses seins. Rassurez-vous, ils sont naturellement granuleux, surtout en période de stimulation hormonale. Il est recommandé de procéder à l’examen une fois par mois, et ce, 7 à 10 jours après la fin des menstruations. Pour celles qui n’ont pas un cycle régulier ou qui sont ménopausées, il suffit de se fixer une date facile à retenir (premier du mois, jour d’anniversaire, etc.).

Tenez-vous devant un miroir et commencez par observer l’ensemble de votre poitrine. Vos seins ont-ils changé de forme ou de volume? Remarquez-vous une différence au niveau de la texture ou de la couleur de votre peau (irritation, rougeur, enflure, décoloration, peau d’orange)? Soyez attentive à l’apparition de changements localisés, comme une augmentation du volume, la formation de nodules (bosses) ou un durcissement du tissu mammaire.

La meilleure façon de procéder à l’autopalpation est de mettre la main à plat en rapprochant les doigts et d’utiliser la partie charnue de trois de ceux-ci. Levez le bras droit pour inspecter le sein droit avec votre main gauche et vice-versa. Voyez votre sein comme une horloge et commencez à inspecter chaque «heure du cadran» en commençant sous la clavicule, sans oublier de palper les aisselles.

Il existe deux techniques pour effectuer ces mouvements circulaires. La première est la méthode des lignes horizontales, qui consiste à inspecter le sein sur sa largeur. La deuxième est la méthode du cercle, qui consiste à inspecter le sein en spirale pour en faire le tour complet, en commençant par le côté externe. Terminez en pressant délicatement le mamelon pour vérifier qu’il n’y a pas d’écoulement. Répétez l’examen en vous couchant sur le dos et en soulevant vos seins, afin de les examiner entièrement.

L’AES constitue un atout pour votre santé, mais ne se substitue en aucun cas à un examen médical ou à une mammographie. En fait, il s’agit d’un ensemble de gestes simples qui vous permettent d’être plus attentive à votre corps. En ayant une meilleure connaissance de celui-ci, on parvient plus facilement à déceler tout changement, signe ou symptôme pouvant nécessiter une consultation médicale.

Info
Pour avoir accès à un outil de rappel par courriel ou par texto, il suffit de s’inscrire sur le site créé par la Fondation du cancer du sein du Québec.

Aussi dans Sexe dans la ville :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!