Même dans un domaine aussi conventionnel que les matelas, la literie et les oreillers, on innove encore. La preuve par quatre.

Viser haut de gamme

Un lit haut de gamme fabriqué au Québec? Pourquoi pas! Dans ses installations de Terrebonne, Jaymar fabrique entre autres le lit Zen, lancé l’automne dernier. Il est non seulement doté d’une tête de lit rembourrée – une des tendances du moment si on se fie à Pinterest – mais aussi d’un mécanisme d’appui-tête ajustable et de tiroirs de rangement fort pratiques. En outre, on peut l’adapter à notre décor en choisissant parmi une foule de tissus de recouvrement, des couleurs classiques aux teintes tendance.

Lit Zen, Jaymar, prix sur demande.

Remplir son oreiller d’eau

Avec un concept finalement pas si loin des lits d’eau, qui semblent aujourd’hui disparus des chambres à coucher, cet oreiller à base d’eau pique la curiosité. Le principe? Sous un coussin de fibre de polyester ou de mousse mémoire, selon le modèle choisi, se trouve une poche qu’on doit remplir de deux à cinq litres d’eau (qu’il faut changer au minimum une fois par année), un concept d’ailleurs imaginé au Canada. Plus on ajoute d’eau, plus l’oreiller sera ferme. Le fabricant se targue aussi d’offrir un produit unique qu’on peut personnaliser et adapter à nos besoins. Vérifications faites, c’est vrai, l’oreiller et très confortable et facile à remplir. Seul hic : son poids une fois rempli!

Oreiller Floating Comfort, Mediflow, 50$

Acheter un matelas en ligne

Plusieurs entreprises, dont Dormez-Vous? avec sa collection Bloom et Casper, un pionnier dans ce domaine, vendent désormais des matelas faits de mousse mémoire en ligne. Particularité : les produits sont livrés dans des boîtes assez compactes et se déploient seulement quand on ouvre l’emballage et qu’on les déroule, ce qui facilite beaucoup la livraison (et l’installation!) sans compromettre le confort. On offre d’ailleurs une garantie de 100 nuits d’essai pour rassurer les clients indécis. Côté prix, Casper remporte la mise avec un modèle simple à 450 $ tout à fait confortable. Le Bloom, équipé d’une housse lavable en coton bio, se détaille 625$.

Le concept de Casper a été lancé en 2014.

Bien choisir la literie

Selon Geneviève Lorange, qui crée de la literie sous la marque Bigarade, il ne faut pas tant s’attarder au nombre de fils au pouce carré qu’à la qualité de la matière utilisée. «Pour ma part, souligne-t-elle, je préfère des textiles naturels qui s’adouciront au fil des lavages et qui resteront en bon état plus longtemps.» Elle a d’ailleurs lancé une collection de housses de couette entièrement fabriquées à Montréal, du tissu (Baie d’Urfé) aux fermetures éclair (Ville Saint-Laurent), en passant par les étiquettes (Ahuntsic). Taillées et assemblées dans son atelier d’Hochelaga-Maisonneuve, ces housses sont dotés d’un système qui permet de garder la couette en place à l’intérieur et sont assez épaisses pour être utilisées comme douillette sans y insérer de couette (en été, par exemple).

Après s’être fait connaître avec ses modèles fabriqués à partir de tissus antiques recyclés, Bigarade propose maintenant des housses de couette en textile doux, bien épais et infroissable. Sur la photo : housse de couette Delson (259$).

Aussi dans Maison :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!