Quand je suis tombée sur ces deux nouveautés, ce week-end, j’ai eu envie de les enfiler (un par-dessus l’autre de préférence, froid polaire oblige) et de me rouler en boule devant le foyer jusqu’au retour du printemps. En vérité, c’est le genre de linge mou qu’on peut même porter au bureau si on y agence les bons accessoires.

Diversité et chatons
Alors que les abonnements au gym ont traditionnellement la cote à cette période-ci de l’année, la marque montréalaise Mimi & August propose en précommande un chandail hommage à la diversité corporelle.

Créé comme «une ode à cette beauté distincte que nous possédons toutes et devrions toutes célébrer», ce pull est aussi parfait pour affronter la vague de froid polaire (mais sera tout aussi utile pour nous réchauffer lors des fraîches soirées d’été).

Une pièce intemporelle et polyvalente, donc, mais aussi fabriquée éthiquement aux États-Unis et imprimée au Canada.

On peut le précommander sur le site de la marque (livraison prévue à partir du 5 février) au coût de 50$.

De l’art à porter
La créativité de Jill Sawatzky s’éclate sous la signature Tony Chestnut. Unique en son genre, ce chandail de coton à la silhouette ample classique est décoré d’un motif coloré peint à la main par l’artiste dans son petit atelier de Winnipeg.

Il s’agit d’un modèle unisexe dont l’intérieur en tricot de coton très doux nous enveloppe comme dans un cocon.

Le chandail existe aussi en vert chartreuse (110$). On peut bien sûr se le procurer en ligne, mais à Montréal, il est notamment en vente chez Betina Lou.

Aussi dans Tendances :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!