Le designer de mode Rudy Bois signe une collection de croquis sur carton.

Les grandes maisons de couture ont depuis longtemps mesuré la valeur des produits dérivés. Comprendre: à une fraction du prix d’une robe haute couture, il est possible pour le commun des mortels de porter la griffe d’un créateur. Parfums, sacs et et même accessoires déco sont ainsi tout à fait accessibles au consommateur moyen.

«Le parfum sert d’introduction à une marque tout en étant sont porte-étendard, et il peut générer beaucoup de profits. […] En d’autres mots, le parfum permet, comme les magnats aiment à le rappeler, d’acheter du rêve», explique d’ailleurs la journaliste de mode Dana Thomas, dans son essai Deluxe. How Luxury Lost its Luster.

Le jeune Québécois Rudy Bois a beau avoir fondé sa marque il y a à peine deux ans, il ne manque pas d’idées pour faire voir son nom. Pour 25$, on peut désormais acquérir un des croquis de la collection Faire Visage, des dessins originaux «inspirés par la structure et la géométrie des visages».

Voilà donc une idée déco créative destinée à ceux qui emménagent dans un nouveau logis en ce 1er juillet.

 

Aussi dans Maison :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!