Les prochains téléphones Android haut de gamme pourront être plus puissants, plus minces et offrir une meilleure autonomie, grâce au système sur puce Snapdragon 835 de Qualcomm, dont les derniers détails ont été dévoilés aujourd’hui au Consumer Electronic Show (CES) de Las Vegas. La petite taille et la faible consommation du processeur permettront d’ailleurs de l’intégrer dans une gamme variée de produits, comme des montres connectées et des lunettes de réalité augmentée.

Un premier processeur gravé à 10nm
Alors que les processeurs haut de gamme actuels sont généralement gravés à 14 nm, le Snapdragon 835 est le premier à être gravé à 10 nm (une taille 1000 fois plus petite qu’un cheveu), un exploit qui permet au processeur d’offrir une consommation 25% plus petite que le Snapdragon 821 actuel. Dans un téléphone intelligent, cette amélioration devrait correspondre à une autonomie de 2,5 heures supplémentaires.

La gravure à 10 nm offre au autre avantage de taille (littéralement): le système sur puce Snapdragon 835 est en effet 35% plus petit que ses prédécesseurs. Les fabricants de téléphones pourront donc créer des appareils plus minces, ou avec une plus grande pile.

Le processeur Kyro 280 du Snapdragon 835 est doté de 4 coeurs performants cadencés à 2,45 GHz et de 4 coeurs peu énergivores cadencés à 1,9 GHz, une configuration qui permet d’économiser sa pile pour les petites tâches comme prendre ses courriels, tout en offrant suffisamment de puissance pour les tâches plus lourdes.

Parmi les autres nouveautés qui devraient intéresser les propriétaires de téléphones intelligents, le Snapdragon 835 offre la technologie de recharge rapide Quick Charge 4.0, qui permet d’augmenter l’autonomie d’appel de cinq heures en cinq minutes de recharge seulement.

Le système sur puce gère également les capteurs d’appareil photo allant jusqu’à 32 mégapixels. S’il est peu probable de voir un tel capteur sur le marché cette année, les fabricants pourront toutefois profiter de la puissance supplémentaire pour intégrer deux capteurs de 16 mégapixels, afin d’offrir différents angles de vue ou deux capteurs spécialisés (pour la couleur et la luminosité, par exemple).

Le Snapdragon 835 offre aussi une connectivité améliorée, grâce notamment à son modem capable d’atteindre une vitesse de 1 Gb/s et sa puce Bluetooth 5.0, qui offre un meilleur son et une plus grande portée que la technologie actuelle (à condition de posséder un appareil compatible).

D’autres nouveautés du système sur puce pourront aussi être utilisées par les fabricants de téléphones, comme la plateforme de sécurité Qualcomm Haven, qui permet de traiter la reconnaissance des empreintes digitales, de la voix et du visage sur le processeur directement afin de déverrouiller son téléphone ou d’effectuer un paiement sans fil.

Qualcomm cible la réalité virtuelle et la réalité augmentée
R8 AR

Le Snapdragon 835 mise aussi gros sur la réalité virtuelle et la réalité augmentée, deux technologies qui demandent beaucoup de puissance. Le processeur du système sur puce est ainsi 20% plus puissant que celui du Snapdragon 820 et son processeur graphique Adreno est pour sa part 25% plus puissant, une amélioration considérable par rapport à l’année dernière, surtout en tenant compte de la petite taille et la consommation améliorée du système.

Ces fonctionnalités devraient faire du Snapdragon 835 le système sur puce de choix pour les téléphones intelligents Android compatibles avec la plateforme Daydream de Google.

Certains fabricants intégreront aussi le système dans des lunettes autonomes, comme les ODG R-8 (version grand public) et R-9 (version professionnelle, avec un port pour intégrer des capteurs infrarouges et d’autres technologies du genre).

Ces lunettes, que j’ai eu l’occasion d’essayer au CES, sont considérablement plus grosses que les Google Glass, mais tiennent bien en place, et offrent une qualité d’image assez impressionnante. Le champ de vision n’est pas suffisamment grand pour regarder tout un film, mais la qualité d’image est impressionnante.

Aussi pour les ordinateurs
La bonne puissance et la faible consommation du Snapdragon 835 devraient aussi en faire un système sur puce intéressant pour les tablettes et ordinateurs portatifs, surtout en tenant compte du fait que Windows 10 sera bientôt compatible avec les processeurs ARM (comme le Snapdragon), incluant les applications pour processeurs x86 qui pourront fonctionner grâce à un émulateur.

Aucun ordinateur équipé d’un processeur Snapdragon 835 n’a été annoncé pour l’instant, mais il sera intéressant de voir la minceur qu’il sera possible d’atteindre avec ce dernier. Voilà qui pourrait donner du fil à retordre à Intel et a ses processeurs à faible consommation qui équipent les ordinateurs 2-en-1.

Les premiers téléphones équipés du système sur puce Snapdragon 835 seront lancés pendant la première moitié de 2017.

Aussi dans Techno :

Dû à un problème technique relié à la publication de publicités sur notre site web, nous avons temporairement désactivé la zone de commentaires sur le site web. En attendant que le problème soit réglé, nous invitons les lecteurs à faire leurs commentaires via notre page Facebook, soit directement sur notre mur, ou en message privé. Merci de votre compréhension et merci de nous lire!