Sony/Capture d'écran Maxime Johnson Marvel’s Spider-Man sera lancé vendredi en exclusivité sur la console PlayStation 4.

Le nouveau Marvel’s Spider-Man est l’un des meilleurs jeux vidéo de superhéros à ce jour. Une superproduction vidéoludique à la fois drôle et touchante, qui nous fait découvrir New York dans toute sa hauteur. 

Après des dizaines de jeux Spider-Man plus ou moins mémorables publiés au cours des dernières décennies, Marvel’s Spider-Man est la première itération à nous donner vraiment l’impression d’être le populaire homme-araignée. À la base de ce succès: des déplacements réalistes, qui nous font vivre la même exaltation que doit éprouver Peter Parker lorsqu’il se balance d’un immeuble à l’autre en tissant sa toile.

Les mouvements variés et efficaces lorsque l’on file entre les gratte-ciel, mais aussi la qualité graphique du jeu et les détails dans les différents immeubles, font de New York un monde ouvert particulièrement amusant à explorer.

Ce monde est petit – Manhattan n’a pas l’envergure de l’Égypte du dernier Assassin’s Creed, après tout –, mais il est bien rempli, avec suffisamment de crimes à empêcher, de citoyens à aider et de défis à relever pour nous occuper pendant des dizaines d’heures.

Une aventure classique de Spider-Man

Spider-Man en action. Sony/Capture d’écran par Maxime Johnson

Marvel’s Spider-Man n’est pas une suite, mais le jeu débute alors que Peter Parker incarne Spider-Man depuis plusieurs années. La police collabore avec lui, il est apprécié des New-Yorkais et il contribue même à l’arrestation du roi du crime organisé Wilson Fisk au début de l’aventure.

Les différentes facettes de Peter Parker – sa légèreté et son côté introspectif – sont bien représentées dans le nouveau titre du studio Insomniac Games. Spider-Man est, comme toujours, un personnage auquel il est facile de s’identifier, étant probablement le superhéros le plus attachant de l’univers Marvel.

Sans dévoiler l’intrigue du jeu, notons que Spider-Man doit ici protéger la ville des différentes factions qui s’affrontent après le départ de Wilson Fisk, mais aussi sauver les New-Yorkais d’une menace bien plus grande qui se dessine au fil des missions.

Selon les besoins de l’histoire, on incarne Spider-Man dans son costume, mais aussi Peter Parker dans sa vie de tous les jours et sa partenaire, Mary-Jane Watson. L’inclusion de cette dernière dans le jeu est particulièrement réussie. Même si elle ne possède aucun superpouvoir, la journaliste est à sa place dans le feu de l’action et elle est loin d’être une demoiselle en détresse.

L’histoire – qui ne s’intègre pas dans l’univers cinématique de Marvel – avance à un bon rythme, avec un crescendo qui n’a rien à envier aux films et bandes dessinées de la série. On l’entrecoupe d’ailleurs au début de missions secondaires afin d’amasser des éléments nécessaires pour améliorer notre costume et nos armes, mais on tend ensuite à se concentrer sur l’intrigue principale lorsque son dénouement approche.

Malheureusement, même si l’histoire est correcte, on devine ses grandes lignes un peu trop rapidement, ce qui diminue son efficacité.

Des combats un peu trop faciles
La principale faiblesse de Marvel’s Spider-Man est probablement sa facilité, surtout à mesure que l’on progresse dans le jeu. Notre arsenal est simple au début, mais on accumule avec le temps des mouvements, des pouvoirs et des gadgets de plus en plus puissants.

Dans les missions finales, mettre K.-O. des dizaines d’ennemis masqués sans se faire voir est un jeu d’enfant. Même les combats avec les principaux vilains sont faciles, et un peu trop chorégraphiés, comme dans les titres d’une autre époque où il suffisait d’éviter un ennemi à quelques reprises avant de pouvoir le frapper (et de recommencer la danse).

Dans l’ensemble, Marvel’s Spider-Man rappelle une superproduction estivale hollywoodienne, pour le meilleur et pour le pire. On décroche de la réalité et on apprécie le moment pendant qu’on le vit, mais on passe ensuite rapidement à autre chose une fois le générique final terminé. Malgré ses petites lacunes, il s’agit d’un jeu que les amateurs de superhéros devraient adorer.

Note: 85/100

Aussi dans Vie numérique :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!