Benoit Demers/Équiterre

La saison des récoltes est bel et bien finie et le locavore en vous s’en désole certainement. Mais il y a de plus en plus de moyens de continuer à manger des aliments d’ici toute l’année. Depuis quelques années, plusieurs commerces (en ligne pour la plupart) ont en effet vu le jour pour que les consommateurs puissent continuer à s’approvisionner en produits d’ici même l’hiver. Métro a comparé quelques-uns de ces services, parmi les plus populaires.

Les Fermes Lufa

Les Fermes Lufa, c’est d’abord deux serres – l’une à Montréal et l’autre à Laval – sur des toits commerciaux où sont produits concombres, poivrons, tomates, pousses et autres verdures. Depuis 2011, elles proposent des produits «frais, locaux et responsables» aux «lufavores» de la métropole, et maintenant de Québec et de Trois-Rivières.

Dans le marché des Fermes Lufa, on trouve, en plus des produits de Lufa, une grande variété d’aliments d’«agriculteurs et d’artisans partenaires»: fruits, légumes, viandes, poissons, mets préparés, produits laitiers, pains, pâtisseries, ainsi qu’une importante section de produits véganes. En tout, environ 1000 produits sont offerts.

Abonnement obligatoire? Oui, mais c’est gratuit. La seule condition est de commander pour un minimum de 15 $ par semaine. Les paniers sont entièrement personnalisables.

Point de chute ou
livraison à domicile? Environ 350 points de chute. Il est aussi possible de se faire livrer – en auto électrique – son panier à la maison pour 5$.

Produits biologiques? Certains, mais pas tous.

Les Bio Locaux

Les Bio Locaux font partie du réseau de fermiers de famille d’Équiterre. Leur particularité: il s’agit d’un regroupement de 25 fermiers (membres de la Coopérative pour l’agriculture écologique de proximité) qui se rassemblent pour offrir des paniers de légumes – plus variés – aux abonnés, été comme hiver. Les clients ont le choix entre des paniers à 25$ (petit) ou à 40$ (grand), qui sont livrés chaque 2 semaines, pour un total de 12 paniers au cours de la saison. Cette année, les clients pourront aussi acheter du pain artisanal, de la farine, de l’huile de tournesol et une sélection de viandes.

Abonnement obligatoire? Oui. Et c’est en plein le temps de s’inscrire. Les paniers ont commencé à être livrés cette semaine, mais ce n’est pas trop tard.

Point de chute ou livraison à domicile? Il y a 32 points de chute répartis dans les quartiers centraux de Montréal et de la Rive-Sud.


Produits biologiques? Oui.

En direct de la ferme

Cette coopérative propose des paniers de légumes, mais sa spécialité, c’est l’épicerie complète, de la viande aux produits laitiers, en passant par le pain. En tout, selon les semaines, environ 150 produits sont proposés sur leur site.

Abonnement obligatoire? Non.

Point de chute ou livraison à domicile? Livré à domicile pour 5$, les mercredis et les jeudis. Les quatiers desservis sont: Outremont, Ville Mont-Royal, Plateau, Mile-End, Rosemont, Hochelaga, Villeray, Parc-
Extension, Saint-Michel, Notre-Dame-de-Grâce, Westmount et Ahuntsic.

Produits biologiques? Oui, pour la plupart.

«Plus on achète local, plus on investit dans notre tissu social.» –Bertrand Noël, fondateur 
d’En direct de la ferme

Ferme Le Crépuscule

La ferme de Yamachiche offre une belle variété de produits:  viande, volaille, poisson, produits de l’érable, fruits et légumes, œufs, fromages, etc. Le tout est livré à votre point de chute la semaine suivant votre commande, pour un prix équivalant à 2% de votre commande. La ferme élève principalement des poulets, des veaux, des pintades, des dindes et des canards, en plus de produire divers légumes et du sirop d’érable. Pour les autres aliments offerts, des partenariats sont conclus avec des fermes qui partagent la philosophie de Jean-Pierre Clavet, comme la Ferme Rheintal ou Bio Rousseau.

Abonnement obligatoire? Non.

Point de chute ou livraison à domicile? Des points de chute à Pointe-Claire, Roxboro, Rosemont, Le Plateau, Outremont, Notre-Dame-de-Grâce, Hochelaga, l’Est- de-l’Île, Beaconsfield et Ahuntsic.

Produits biologiques? Oui.

Alimentation Maison

Alimentation Maison livre des paniers de viande, de poisson et de fruits de mer locaux, surgelés et emballés sous vide pour une meilleure conservation.

Abonnement obligatoire? Oui. Il coûte 49$ par année pour commander des produits d’Alimentation Maison. Les frais d’adhésion sont facturés au moment du premier achat.

Point de chute ou livraison à domicile? À domicile, en soirée.

Produits biologiques? Pas tous, mais l’entreprise garantit des produits issus d’élevages québécois naturels et respectueux du traitement des animaux, ainsi que des produits de la mer provenant de pêcheries durables.

Est-ce vraiment plus cher de manger local en hiver?

En direct de la fermeMétro a fait un petit exercice budgétaire pour voir si le panier d’épicerie coûtait réellement plus cher si l’on choisissait des produits d’ici. Il n’a pas été possible d’inclure toutes les entreprises ci-haut, parce qu’elles ne proposent pas tous les produits. Voici les résultats de cette expérience (non scientifique, il va sans dire).

Pour un panier comprenant (en date du 24 octobre):

  • 2 lbs d’oignon, 1 brocoli, 1 lb de tomate, 1 lb de grelot, 1 aubergine, des choux de Bruxelle, 1 laitue, 1 lb de poire, 1 lb de saumon, 1 miche de pain, 1 litre de lait 2%, 12 œufs bios, 1 poulet entier, 1 lb de bœuf haché (et la livraison, le cas échéant).

Total de la facture:

  • En direct de la ferme: 87,16$
  • Les Fermes Lufa: 87,45$
  • Épicerie Metro (prix les moins chers, pas nécessairement des produits locaux): 62,61$

Aussi dans Bouffe :

blog comments powered by Disqus