La Récolte porte bien son nom. Par ses brunchs à base de produits locaux et originaux, et par l’impression que l’endroit nous donne d’avoir déniché un nouveau resto de choix où se régaler.

La Récolte, au propre et au figuré, est ainsi bonne au goût et pour le carnet d’adresses. C’est un endroit sans prétention, tenu par trois jeunes chefs – Étienne Huot, Lyssa Barrera et Denis Vukmirovic – où les produits locaux et bios sont mis de l’avant. Malheureusement pour certains, le côté resto de cet «espace local» n’est ouvert, jusqu’à présent du moins, que pour les brunchs la fin de semaine.

Le menu est court, mais fort alléchant. Il change aussi toutes les fins de semaine. Lors de notre visite, il était composé de croustillants au chou, patate et fromage en grains; d’une cocotte au chorizo maison; d’une crêpe jambon, pommes et raclette et d’un «hot chicken» sur pain brioché avec petits pois d’été. Également au menu pendant que nous y étions, un plat à partager composé de short ribs de bœuf et des huîtres Lucky Lime.

Parmi les menus des semaines précédentes, pour donner un aperçu de l’étendue des possibilités, nous avons vu sur leur page Facebook d’autres délices potentiels tels des raviolis ricotta et légumes dans un ragoût de lardons, ou encore un gravlax d’omble au miso et sirop d’érable… Bref, une belle créativité semble y régner semaine après semaine.

Revenons au moment présent. La cocotte au chorizo maison a comblé toutes nos attentes. La chair du chorizo, défaite dans la cocotte, se mêle délicieusement au maïs, aux champignons et aux pommes de terre. Sans compter l’œuf mollet sur le dessus, qui lie agréablement le tout. On déguste lentement chaque bouchée pour faire durer le plaisir. Quelques betteraves marinées et une salade constituent un à-côté frais, créant un bon contraste avec le réconfort de la cocotte. Avec les morceaux de baguette au fromage gratiné, l’assiette est complète!

Notre comparse a opté pour l’assiette végé: les croustillants. La pâte est légère et le plat porte bien son nom. Ils craquent agréablement sous la dent. À l’intérieur des petits triangles de pâte brick, on trouve belle l’utilisation des légumes d’hiver choisis (chou et patates). Le tout repose sur un lit de sauce au tofu soyeux, où les câpres sont remplacées par des boutons de marguerite. Superbe découverte.

Pour terminer en beauté, on se laisse tenter par un crumpet. Normalement, on ne prend pas de dessert après un brunch, mais ici…quelle bonne décision! Il est croustillant en surface, moelleux à l’intérieur. On le trempe, lui et ses bleuets d’accompagnement, avec plaisir dans la garniture de chocolat et de caramel. On aurait pu aussi se laisser tenter et terminer le repas avec un brandy de pommes ou un café à la liqueur au sirop d’érable Sortilège. Décidément, les produits locaux utilisés et la façon dont ils sont apprêtés nous séduisent.

À la prochaine récolte!

En résumé

  • L’occasion: Un brunch sans prétention, mais de qualité
  • L’ambiance et le décor: Sympas et accueillants
  • Les prix: Assiettes de brunch, de 15$ à 17$
  • Nous avons aimé: Le menu, court mais alléchant, qui change toutes les fins de semaine.
  • Nous avons moins aimé: Les heures d’ouverture (l’endroit n’est ouvert que pour le brunch la fin de semaine, du moins pour l’instant)

La récolte espace local
764, rue Bélanger

Aussi dans Bouffe :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!