Jonathan Robert/Collaboration spéciale Le chef Jean Soulard et le chercheur en nutrition Benoît Lamarche.

Tu devrais manger plus de protéines, moins de glucides, boire du lait au chocolat…

Quand on s’entraîne ou qu’on fait du sport, les conseils nutritionnels sont nombreux et souvent contradictoires. Les sportifs ont de quoi en perdre leur latin.

Le chef Jean Soulard, lui-même un grand sportif, et le chercheur en nutrition Benoît Lamarche – aussi ancien athlète olympique – ont voulu démystifier le tout avec le livre Le Soulard des sportifs. Cet ouvrage, à mi-chemin entre le guide nutritionnel et le livre de recettes, a été conçu sous le signe du plaisir. Exit les restrictions, les calculs et les conseils moralisateurs.

«La philosophie de beaucoup de sportifs correspond à un certain niveau de restrictions : il ne faut pas manger certains aliments et beaucoup des autres, dit Benoît Lamarche, l’esprit scientifique du duo. Mais moi, je crois qu’il y a de la place pour tout; il suffit de bien équilibrer tout ça.» À titre d’exemple, l’ex-patineur de vitesse confie que son aliment de prédilection lors des longues sorties à vélo est la réglisse, qui lui procure de l’énergie!

Son comparse gourmand Jean Soulard, lui, utilise tous les aliments dans ses recettes, «sans limites».  Même s’il dit sans gêne qu’il lui arrive de manger du foie gras – accompagné d’un verre de vin! – la veille d’une course, il a fait les choses sérieusement pour ce livre. «La différence [en ce qui concerne la conception de ce livre par rapport à mes précédents], c’est que j’avais une nutritionniste avec moi! rigole l’ancien chef du Château Frontenac, à Québec. Même si on ne voulait pas les valeurs nutritives dans le bouquin, les calculs ont été faits. Dans à peu près 20 % des recettes, la nutritionniste m’a conseillé des modifications pour augmenter l’apport en protéines ou en glucides, mais jamais au détriment du goût, du choix des produits, de la facilité de la recette, etc.»

«Le plus grand mythe dans le sport de haut niveau, c’est que les glucides font engraisser, alors que ceux qui s’entraînent pour des épreuves de plus longue durée comme les marathons, les glucides sont leurs meilleurs amis : on a besoin de glucides pour fonctionner. On engraisse quand on consomme plus de calories qu’on en dépense.» -Benoît Lamarche, chercheur en nutrition

À mille lieues du shake protéiné, ce livre contient des recettes gourmandes, fines et complexes (mais pas compliquées). La particularité de ce livre, c’est que les recettes sortent de l’ordinaire pour le sportif mais répondent tout de même à ses besoins, affirme M. Lamarche.

«Les gens qui visent des médailles olympiques ont des besoins nutritionnels très spécifiques, explique le chercheur en nutrition, qui travaille souvent avec des athlètes de haut niveau. Mais l’alimentation de M. et Mme Tout-le-monde, qui font du jogging trois fois par semaine, doit être équilibrée, colorée, santé, sans stress. Ils n’ont pas besoin d’adopter l’alimentation de l’olympien, mais ils peuvent tout de même être guidés et retrouver un certain niveau de plaisir.»

En librairie
BOUFFE_SoulardSportifsLe Soulard des sportifs
Les Éditions La Presse

 

 

 

Recette – Fines herbes et crabe en salade

BOUFFE_recette finesHerbesCrabe

Dans le livre Le Soulard des sportifs, chaque recette est accompagnée d’un symbole pour indiquer aux sportifs à quel type de sport celle-ci est adaptée. La recette ci-dessous est tout indiquée pour les marathoniens ou ceux qui pratiquent un sport d’endurance en raison de son apport élevé en énergie.

Ingrédients pour 4 portions
Préparation : 20 minutes
• ½ cantaloup
• ½ melon miel
• 3 c. à soupe d’huile d’olive
• le jus d’un demi-citron
• ¾ tasse de crabe décortiqué
• 2 c. à soupe de fines herbes (cerfeuil, basilic, ciboulette)
• 4 tranches de melon d’eau d’environ 8 cm × 8 cm × 1 cm (3 po × 3 po × ½ po)
• Sel et poivre du moulin
• Tranches de melon ou de melon d’eau pour décorer
• 1 oz de miniroquette

Méthode
1. Peler et couper les demi-melons en fines tranches. Superposer les tranches en alternant les couleurs. Réserver.

2. Récupérer les restes de la chair du cantaloup. Avec un pied-mélangeur, la réduire en purée. Ajouter l’huile d’olive et le jus de citron. Saler, poivrer et mélanger.

3. Dans un bol, mélanger délicatement le crabe et les fines herbes.

4. Couper en quatre carrés les tranches de melon d’eau et les disposer sur chaque assiette.

Dresser le mélange de chair de crabe. Coiffer de tranches de melon. Verser la vinaigrette sur le montage. Terminer l’assiette en décorant de miniroquette.

Aussi dans Bouffe :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!