L’expression est bien connue. Dis-moi ce que tu manges et je te dirai qui tu es. Nous avons préparé ce petit guide (pas) très scientifique expliquant ce que vos habitudes alimentaires révèlent sur vous à vos collègues.

Sandwich + crudités
Votre lunch se compose d’un sandwich et de crudités dans une boîte réutilisable? Pain blanc?  Coupé en quatre? Concombres tranchés en rondelles ou en lanières? Il y a fort à parier que vous avez des enfants. Et si un Jos Louis conclut un repas rudimentaire, mais bien équilibré : vous êtes un grand enfant sans grosse tête, agréable à côtoyer. Attention à la vague de nostalgie qui déferler dans le bureau en après-midi…

Repas à emporter
Dans votre cas, c’est l’absence de lunch qui est plutôt évocatrice : vous n’en faites pas. Trop compliqué ou trop ennuyant? Votre choix de restaurant donne une partie de la réponse. Le même casse-croûte tout le temps? Objectif: ne pas se casser la tête… Bon petit resto de quartier? Une petite gâterie culinaire pour couper la journée en deux. La conclusion est la même : vous prenez les moyens (financiers, dans le cas de vos repas) pour arriver à vos fins!

Plats surgelés
Vous nourrir est strictement fonctionnel. Vous mangez pour ne plus avoir faim et pour répondre aux besoins physiologiques de base de votre corps. Deux à quatre minutes au micro-ondes, et tadam, vous avez un plat fumant prêt à manger – parfois même bon et complet. Vous préférez vous concentrer sur les vraies affaires : votre boulot. La dentelle et les paillettes, très peu pour vous. Vous avez la mentalité KISS (keep it simple, stupid), une façon payante de voir les choses en entreprise. (Et vous êtes probablement célibataire.)

Restes de poisson
Tant pis pour les narines de vos collègues! Peut-être qu’il s’agit des restes de la veille ou peut-être que vos oméga-3, vous les voulez le midi aussi. Au bout du compte, le côté pratico-pratique l’emporte sur tout.
Vous ne craignez pas l’opinion des autres, ni n’attendez leur approbation. Vous n’hésiteriez pas pour autant à partager votre délicieux ragoût de morue avec un pair… ou à les laisser déguster saumon, crevette ou turbot à leur tour, sans plisser le nez.

Le même lunch, tous les jours
C’est peut-être un spaghetti, un sandwich au jambon ou une salade de quinoa : peu importe, il s’agit du même lunch, jour après jour. Vous êtes une créature d’habitude qui carbure à la routine. Il vous faut une petite période d’adaptation avant de gérer un changement majeur… ou bien votre routine alimentaire fait office de béquille stable dans un environnement de travail dynamique dans lequel vous excellez. C’est vous qui savez! Et c’est vous qui le mangez…

La malbouffe quotidienne
Hamburger, poutine, hot-dog, en rotation, avec les frites comme dénominateur commun. La nourriture est une source de plaisir, et vous l’aimez bien grasse et salée au quotidien. Vos collègues auront deux théories: célibataire endurci éternel adolescent, ou en concubinage avec une douce moitié un peu trop portée sur le chia et l’huile de citrouille… Peu importe vos motivations, vous êtes un rebelle! Une qualité qui peut vous mener loin dans les organisations ouvertes.

Aussi dans Carrières :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!