Getty Images/iStockphoto Les résultats de cette étude démontrent l’importance du rôle de modèle des parents.

Après avoir eu un enfant, beaucoup de mamans éprouvent de la culpabilité lorsque vient le temps de reprendre le chemin du travail. Voici donc une nouvelle qui fera plaisir aux 65% de mères québécoises qui travaillent: selon une étude réalisée dans 24 pays, les femmes dont les mères travaillaient à l’extérieur lorsqu’elles étaient enfants étaient plus susceptibles d’avoir un emploi.

Elles ont également plus de chances d’occuper des postes de superviseur et de gagner un salaire plus élevé. Ces données proviennent d’une étude publiée par la Harvard Business School et réalisée auprès de plus de 30 000 personnes en 2002 et en 2012.

Dans un communiqué de presse, Kathleen L. McGinn, professeure de gestion des entreprises et coauteure de l’étude, explique que «ces résultats suggèrent que dissuader les femmes de poursuivre une carrière à l’extérieur de la maison est contre-productif non seulement pour l’avenir de leurs enfants, mais aussi pour la société dans son ensemble».

L’étude démontre l’importance du rôle de modèle des parents. Parce qu’ils sont les premiers influenceurs des enfants, les parents sont en effet les mieux placés pour promouvoir la valeur du travail.

L’étude s’est également attardée aux garçons. Dans leur cas, cependant, les résultats ne sont pas très concluants, car ils ne feraient pas forcément une carrière plus brillante que ceux dont la mère était au foyer. Par contre, ils seraient plus susceptibles de contribuer aux tâches ménagères.

Aussi dans Carrières :

Dû à un problème technique relié à la publication de publicités sur notre site web, nous avons temporairement désactivé la zone de commentaires sur le site web. En attendant que le problème soit réglé, nous invitons les lecteurs à faire leurs commentaires via notre page Facebook, soit directement sur notre mur, ou en message privé. Merci de votre compréhension et merci de nous lire!