Archives Métro

À la recherche du bonheur au travail? Changez pour un emploi qui rend heureux, car oui, ces métiers existent vraiment! Mais ce 
ne sont pas ceux 
qu’on imagine!

Le World Happiness Report 2017, qui analyse l’état de bonheur des gens dans 
155 pays, révèle que les personnes exerçant des métiers non manuels seraient plus épanouies au quotidien que celles travaillant de leurs mains.

Quels sont les métiers 
qui rendent heureux?
Le rapport s’est attardé sur une dizaine de catégories d’emploi. On y trouve notamment les agriculteurs, les pêcheurs, les personnes travaillant dans la construction, les transports, les services, les ventes, les bureaux et les dirigeants d’entreprise.

Les travailleurs les plus heureux sont les gestionnaires, qui évaluent leur bonheur à 6,5 sur une échelle de 10, alors que les agriculteurs et les pêcheurs l’estiment en moyenne à 4,5 sur 10. Que ce soit en Europe, en Amérique du Nord, en Amérique latine, en Asie ou en Afrique, les employés qui se disent les plus satisfaits sont les gestionnaires et les employés de bureau. À l’inverse, on trouve les travailleurs des secteurs de l’agriculture, de la construction et des transports, qui se disent tous les moins heureux. Les employés des services ou de la vente sont quant à eux en milieu de classement.

Et le salaire?
L’étude révèle également que bien que l’argent soit un facteur de bonheur au travail, il n’est pas le seul. L’équilibre entre la vie professionnelle et familiale, l’autonomie, la sécurité d’emploi et l’ambiance au travail sont des aspects qui contribuent beaucoup à la satisfaction des travailleurs. Leur bonheur se traduit par une bonne dose de rires, de joie et d’épanouissement au quotidien. En revanche, un employé malheureux ressent de l’angoisse, du stress et de la colère.

Moins heureux dans 
certaines régions
Parmi les régions étudiées, l’Amérique du Nord, l’Australie et la Nouvelle-Zélande auraient le plus grand nombre de travailleurs heureux. Au bas de la liste, on trouve l’Afrique et le Moyen-Orient.

De plus, il serait plus souhaitable d’être un gestionnaire en Amérique du Nord et en Europe, alors qu’un employé de bureau serait plus heureux en Asie de l’Est. Les différences de cultures expliquent ces écarts.

Notre métier joue un rôle primordial dans notre bonheur. Alors, tant qu’à passer plus de huit heures par jour au travail, aussi bien que ce soit dans la joie et la bonne humeur, et en faisant quelque chose qu’on aime!

Aussi dans Carrières :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!