Sortez du moule pour enfin vous découvrir et vous réaliser pleinement.

Avez-vous déjà eu l’impression d’avoir perdu le contrôle de votre vie? Geneviève Lafleur, auteure, conférencière et coach de vie, propose dans son dernier livre, Sortez du moule, une approche positive axée sur la responsabilisation et l’action pour vous aider à atteindre vos objectifs personnels et professionnels. Entrevue.

L’auteure, conférencière et coach de vie, Geneviève Lafleur vient de publier Sortez du moule, un livre destiné aux personnes qui veulent effectuer un changement significatif dans leur vie. Métro s’est entretenu avec elle.

Pourquoi avez-vous écrit ce livre?
Je donne des conférences sur l’impact qu’à notre attitude dans nos vies et je vois que les gens réagissent bien à mon approche. Elle est concrète et donne des résultats rapidement. J’ai donc voulu la partager avec davantage de personnes. C’est incroyable ce qu’on peut générer à partir de notre attitude…

Selon vous, tout est donc une question d’attitude…
Oui, parce que notre attitude part de la perception que nous avons d’une situation ou de nous-mêmes. Nous ne pouvons pas contrôler ce qui arrive, mais nous pouvons contrôler nos pensées et notre façon de percevoir les choses. Ce sont nos pensées qui régissent nos comportements.

Et comment faire pour gérer notre attitude?
Mon approche utilise les deux hémisphères du cerveau, soit le gauche (cognitif) et le droit (émo­tion­nel). Il faut trouver l’équilibre entre les deux parties de notre cerveau, puisqu’elles se complètent. On entend souvent parler de la loi de l’attraction et de la pensée magique. Je trouve cette approche intéres­sante, mais dangereuse, car les gens ne font finale­ment qu’attendre les résultats après avoir visualisé ce qu’ils veulent. Je n’exclus pas cette approche, mais une fois que l’hémi­sphère droit du cerveau a visualisé, il faut faire le pont avec l’hémi­sphère gauche, celui qui est le plus rationnel, et établir un plan pour atteindre nos objectifs.

Si je suis insatisfait de mon travail et que je veux changer d’emploi, je dois commencer par…
Il faut tout d’abord prendre conscience de la raison de l’insatisfaction. Est-ce le milieu de travail, le domaine ou moi-même qui fait problème? Il faut ensuite mettre le doigt sur ce qu’on désire, établir ses objectifs et y croire. Je fais souvent l’analogie avec un voyage de Montréal à Sherbrooke : si je veux me rendre à bon port, je dois établir ma destination et étudier les routes à emprunter. Dans notre vie personnelle et professionnelle, il faut faire la même chose : nous devons parfois pren­dre le temps de faire le vide et de nous demander pourquoi nous en sommes rendus là. Si ça ne convient pas, il faut nous donner une nouvelle destination, faire le fameux «ménage». Une fois que nous savons ce que nous voulons et que nous y croyons, il faut mettre un pied devant l’autre et nous mettre en action.

Qu’est-ce qui peut bloquer quelqu’un dans la réalisation de ses objectifs de vie ou de carrière?
Nous avons parfois des obstacles inconscients qui nous suivent depuis longtemps, à notre insu. Ces obstacles inconscients partent souvent de nos croyances. Ils sont reliés à des expé­riences de vie. Nous nous prome­nons avec cela comme avec une épée au-dessus de la tête. Nous nous disons alors des choses comme «tel type de métier n’est pas pour moi», «ce n’est pas pour moi le bonheur», ou encore «on ne fait pas ce qu’on veut, mais ce qu’on peut». Cela est parfois dû au fait que nous nous sommes souvent fait dire, dans notre passé, que nous n’étions pas bons, pas aimable… Nous gardons cela en tête, inconsciem­ment, et ça créé notre réalité. Il faut rendre ces pensées conscientes, prendre conscience de ce qu’est notre discours intérieur pour pouvoir en reprendre le contrôle.

Sortez du Moule
Éditions La Semaine

Aussi dans Carrières:

blog comments powered by Disqus