Selon une étude menée par une agence de recrutement, lorsqu’on envoie son précieux curriculum vitæ le matin, on augmente de cinq fois ses chances d’obtenir un entretien.

Pour mettre toutes les chances de son côté, l’envoi du CV devrait donc se faire entre 6 h et 10 h le matin, a remarqué le cabinet de recrutement britannique Talent Works. Le taux d’obtention d’un entretien est alors de 13 %. Selon les mêmes données, la deuxième plage horaire à privilégier se situe après 14 h. Le taux de réussite baisse à 11 % mais reste plus élevé que durant le reste de la journée.

Par contre, il faut éviter la plage de 10 h à 12 h 30 ainsi que la pause du dîner, les chances d’obtenir un entretien diminuant davantage. La fin de la journée n’est pas le bon moment non plus. À partir de 16 h, les destinataires deviennent de moins en moins réactifs, le pic de non-réponse étant atteint à 19 h 30. En effet, seulement 3 % des recruteurs donnent suite aux demandes d’entretien lorsque les CV ont été envoyés en soirée.

L’expérience de William Bérubé, conseiller en recrutement pour le Groupe Perspective, à Québec, nuance les résultats de cette étude. «Lorsqu’on arrive le matin et qu’on doit lire 40 CV dans sa boîte de courriels, les derniers en haut de la pile sont consultés en premier.» Il vaut donc mieux envoyer son CV le matin plutôt qu’en soirée. Le recruteur précise toutefois que le contexte d’embauche influence la façon d’écrémer les courriels et les CV.

Des recruteurs disent ce qu’ils veulent voir dans un CV
L’heure à laquelle on envoie un CV ne fait pas tout le travail! Dans un sondage mené en 2010 par l’Ordre des conseillers en ressources humaines agréés, les 255 recruteurs consultés ont décliné en quelques points leur CV idéal. Ils étaient ainsi une majorité (82,47 %) à préférer les curriculum vitæ chronologiques plutôt que ceux présentés par compétences. De plus, 61,60 % des répondants affectionnaient les CV de deux pages maximum et 63,53 % admettaient que la mise en pages pouvait influencer leur appréciation d’une candidature.

Sans surprise, les recruteurs n’aiment pas les fautes d’orthographe (tout en restant conscients que ce n’est pas un critère pour tous les emplois). L’information la plus importante sur un CV pour la majorité d’entre eux? L’expérience de travail. Les moins importantes? Les connaissances informatiques et linguistiques ainsi que les passe-temps.

Pour répondre aux attentes des recruteurs, le postulant a aussi intérêt à indiquer ses tâches et responsabilités exercées dans ses emplois précédents plutôt que ses résultats obtenus et ses réalisations.

Formation ou expérience de travail? Ne vous prenez pas la tête avec ce qui doit venir en premier : les recruteurs sont eux-mêmes assez ambivalents. Ce qui est sûr, c’est qu’il faut indiquer l’engagement communautaire, les passe-temps et les connaissances informatiques à la fin de son CV.

Aussi dans Carrières :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!