Getty Images/iStockphoto

Voici sept causes de stress contre lesquelles il est important de se protéger.

Quand la charge de travail est trop lourde
Plusieurs enquêtes menées par Statistique Canada révèlent que la surcharge de travail est la première cause de stress liée à l’emploi. Si vous n’en voyez jamais la fin dans votre vie professionnelle, il faut d’abord vous demander ce qui cloche: est-ce vous qui avez du mal à gérer votre emploi du temps ou est-ce qu’on vous en donne simplement trop à faire? Il est important de trouver un point d’équilibre entre ce que le patron considère comme important et notre façon de faire.

Quand ça bouillonne dans l’équipe
Des comportements d’un gestionnaire tyrannique aux risques de conflits entre collègues, vos relations au travail sont susceptibles de miner votre moral. Comment éviter de piquer une crise? En prenant du recul et en ne vous laissant pas marcher sur les pieds.

Quand on n’ose pas s’absenter
C’est qu’on fait du présentéisme! Pas de congé de maladie, pas de remplacement envisageable, trop de travail, pas d’assurance invalidité, peur de perdre son emploi… Peu importe la cause, plus d’un tiers des Québécois se rendraient au travail plusieurs fois par année alors qu’ils devraient rester à la maison pour se soigner.

Quand le désordre prédomine au bureau
Un espace de travail encombré, une liste de rappels interminable, des courriels oubliés, des dossiers en retard… Autant d’éléments qui, mis bout à bout, peuvent ajouter au stress si on ne sait plus où donner de la tête. Comment y remédier? Donnez-vous le temps de remettre de l’ordre dans vos affaires et démarrez vos journées en établissant vos priorités.

Quand on ne fait pas assez de pauses
Discuter, prendre l’air, lire… Il est vital de vous éloigner quelques minutes de votre poste de travail pour vous changer les idées. Surtout, ne coupez pas sur votre pause repas: prenez le temps de vous déconnecter pour réattaquer de plus belle dans l’après-midi. Il est aussi conseillé de décrocher à la fin de la journée de travail. Pour que la transition vers votre vie personnelle se fasse en douceur, l’Association canadienne pour la santé mentale vous invite à partager vos frustrations, car «le fait de s’exprimer après une journée stressante peut vous aider à voir les choses sous un autre angle, à relâcher les tensions».

Quand on abuse du café
Trois tasses, c’est la limite à partir de laquelle des chercheurs ont démontré que la consommation de café pouvait contribuer à accroître votre niveau de stress. À consommer avec modération.

Quand l’équilibre travail-famille est compromis
Il n’est pas toujours facile de concilier les exigences de la vie professionnelle avec celles de la vie familiale. Mais laisser ces deux sphères déborder l’une dans l’autre, c’est prendre le risque de voir le stress chronique s’installer.

Aussi dans Carrières :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!